Bigindicator

'Cupboard and a Play'

Event  |  Reviews  |  Comments
20140225141357-07__22114
© Courtesy of the artist and gb agency
'Cupboard and a Play'

18 rue des 4 Fils
75003 Paris
FR
March 1st, 2014 - April 12th, 2014

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.gbagency.fr/
NEIGHBORHOOD:  
Other (outside main areas)
EMAIL:  
gb@gbagency.fr
PHONE:  
+33 1 53 79 07 13
OPEN HOURS:  
Tue-Sat 11-1 and 2-7
TAGS:  
film, sculpture

DESCRIPTION

Cupboard and a Play est le titre de la nouvelle exposition personnelle de l’artiste Lituanien Deimantas Narkevičius. Dénomination lapidaire non dénuée d’humour pour relier ses sculptures à son tout dernier film réalisé en 2013. Narkevičius aime à dire que ses films sont l'extension de ses sculptures car les deux ont à voir avec l'espace et le mouvement : contourner une sculpture, c'est comprendre que son appréhension est fragmentaire, de la même manière que la lecture séquentielle d'un film produit une illusion.

Deimantas Narkevičius déconstruit, crée des ruptures, juxtapose; Il articule des temps parallèles et des perspectives différentes à l’intérieur de ses oeuvres, aussi bien filmiques que celles en trois dimensions. Open in Six Parts (1993) est une installation constituée des sections différentes d’une armoire de l'après guerre. Ses six éléments sont posés au sol à chaque fois différemment suivant la configuration de l’exposition, et l'objet, ready-made transformé, a perdu sa fonction et laisse entrevoir les différentes strates de son existence. L’Histoire chez Deimantas Narkevičius est toujours traitée à partir d’un point de vue vivant et poreux. Ses oeuvres questionnent les relations entre mémoire et documentation, soulignant les différents étapes de notre perception; il choisit une approche archéologique en reprenant les technologies ou moyens de l'époque qu'il décrit.

La sculpture performative, intitulée White Revenge (2008) procède par reconstruction subjective et allers-retours temporels. Il s’agit d’un bureau conçu par El Lissitzky en 1930 (ici une version rééditée par Tecta) dans lequel Deimantas Narkevičius a fait tirer quatre balles d’une arme ancienne, un Mauser (modèle C96). Ce pistolet était utilisé après la révolution de 1917 aussi bien par les russes blancs que par leurs adversaires. L'esthétique de l'objet d'origine et l'idéologie révolutionnaire lui correspondant semblent éloignées de cette réédition aujourd'hui destinée à une demande bourgeoise dans une société de surconsommation. Au delà de ce constat, la Révolution d'Octobre a échoué, Deimantas Narkevičius rend le passé vivant en le ‘performant’. La grande Histoire devient un matériau actif, sujet d'expérimentation dans l'espace artistique. Si la violence de l'acte de tirer sur un objet démuni de toute aspiration devient silencieuse, l'artiste rappelle qu'elle est toujours là, mais pas forcément où on l'attend. Par ce geste de destruction, la question reste ouverte. Parfois l'Histoire est associée à une expérience encore plus personnelle comme dans la sculpture Game N°1 (1995) rappelant les ballons de football, ici moulée en bronze. Chaque segment du ballon conserve l'empreinte de la peau de différentes parties du torse de l'artiste. A travers son propre corps, Deimantas Narkevicius réactive la mémoire collective du spectateur. L’artiste a souhaité associer à cet ensemble, la mémoire d’une oeuvre de 2002 intitulée Kaimietis dont il extrait une seule image de ce film tourné en16 mm.

La nouvelle oeuvre de Deimantas Narkevičius Books on shelves and Without Letters (2013), qui a été conçue pour l’exposition personnelle Da Capo au MAGASIN à Grenoble, est une installation vidéo composée d’une double projection: on peut y suivre 40 minutes du concert du jeune groupe ‘Without Letters’ dans une librairie de Vilnius appelée Keista. L'enregistrement rappelle les vidéo clips des années 80 avec images atmosphériques, allers retours optiques et mouvements de caméra amplifiés. Deimantas Narkevicius ne cache pas les mouvements des deux caméras. L'artiste joue de rebonds temporels : le grain de la vidéo et l'esthétique du lieu nous renvoient à l'époque même des débuts de la diffusion des vidéo clips à la télévision, comme si ce groupe était déjà visible par ce média. Certaines pages des livres consultés par le public lors du concert apparaissent parfois et soulignent les décalages temporels. Books on shelves and Without Letters est la prolongation d'une tournée fictionnelle orchestrée par l'artiste et commencée il y a trois ans avec la présentation de son film Ausgeträumt (2010). Dans celui-ci, l'artiste proposait à ce groupe de musiciens lituaniens de produire la vidéo de leur premier single. La transcription visuelle devenait son oeuvre tout en étant un support de diffusion de leur travail musical dans les réseaux artistiques. Deimantas Narkevičius joue de cette relation de complicité pour produire une nouvelle dynamique. Cette fois le groupe‘ Without Letters’ semble bien être le protagoniste central du film.
Books on shelves and Without Letters est une installation vidéo qui existe de façon autonome, avec ses propres développements aussi bien dans l’espace artistique que musical et montre la capacité de Deimantas Narkevičius à inventer encore de nouveaux formats.

ArtSlant has shutdown. The website is currently running in a view-only mode to allow archiving of the content.

The website will be permanently closed shortly, so please retrieve any content you wish to save.