Bigindicator

Yue Minjun, L'Ombre du fou rire

Event  |  Reviews  |  Comments
20121017003743-yue-minjun-untitled-sky-1994_a4_0
Untitled, 1994 Huile Sur Toile © Courtesy of the artist and Fondation Cartier
20121017003905-ymj_dessin049
Crayon Sur Papier © Courtesy of the artist and Fondation Cartier
20121120200919-z
Exhibition view © Courtesy of the artist and Fondation Cartier
Yue Minjun, L'Ombre du fou rire

261, boulevard Raspail
75014 Paris
France
November 14th, 2012 - March 24th, 2013
Opening: November 14th, 2012 11:00 AM - 8:00 PM

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://fondation.cartier.com/
NEIGHBORHOOD:  
14th Arrondissement
EMAIL:  
Grazia.Quaroni@fondation.cartier.com
PHONE:  
+33 (0)1.42.18.56.50
OPEN HOURS:  
Tuesday - Sunday 11am - 9 pm / open Tuesday evenings until 10pm

DESCRIPTION

The Fondation Cartier pour l’art contemporain will present the first major European exhibition dedicated to the Chinese artist Yue Minjun, a unique opportunity to discover the work of an artist who, in spite of his international renown, continues to maintain a relatively low profile. Yue Minjun’s paintings, with their colorful iconography, peopled by enigmatically laughing characters, reinvent the grotesque and its codes, while expressing an ironic and disillusioned vision of the social situation in contemporary China, as well as of the human condition in the modern world. Featuring nearly 40 paintings from collections around the world, as well as a wide array of drawings that have never been shown to the general public, this exhibition will reveal the singular and complex aesthetic of an oeuvre that defies all interpretation.

********************

Du 14 novembre 2012 au 17 mars 2013, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la première grande exposition européenne consacrée à Yue Minjun. Une occasion unique de découvrir le travail de cet artiste chinois aujourd’hui reconnu et dont la célébrité contraste avec la grande discrétion. Revisitant les codes du grotesque par une iconographie haute en couleur et hantée de personnages au rire énigmatique, son oeuvre porte un regard ironique et désabusé sur le contexte social de la Chine contemporaine et sur la condition humaine dans le monde moderne. À travers près de 40 tableaux issus de collections du monde entier, ainsi qu’une multitude de dessins encore jamais montrés au grand public, l’exposition dévoile l’esthétique singulière et complexe d’une oeuvre qui se dérobe à toute interprétation.

Un artis te à l ’image d’une génération fortement marquée par l’histoire de la Chine contemporaine : le rire comme exutoire.

Né en 1962 à Daqing, dans la province de Hei Long Jiang en Chine, Yue Minjun peint d’abord en amateur, avant de partir étudier l’art en 1985 à l’École normale de la province du Hebei. C’est dans la communauté d’artistes du village de Yuanmingyuan, près de Pékin, au début des années 1990, qu’il commence à définir son style ainsi que les contours de son principal sujet : le rire. Au même moment se développe un nouveau courant artistique dont Yue Minjun a souvent été considéré comme un des principaux représentants, le « réalisme cynique », né au debut des années 1990. Marqués par un climat social tout à fait différent de celui des années 1980, et par l’ouverture de l’économie chinoise au marché mondial, ces jeunes artistes rompent à la fois avec le « réalisme socialiste » et avec les avant-gardes. Ils portent un regard plus acerbe et moins idéaliste sur leur environnement : « C’est pour cela que le fait de sourire,  le rire pour cacher son impuissance a [une grande] importance pour ma génération 1. » dit Yue Minjun en parlant de ses débuts.