Bigindicator

Dessins !? Cosmogonies et paysages

Event  |  Reviews  |  Comments
20110303184731-006--3
© Courtesy of the artist and Galerie Maeght
Dessins !? Cosmogonies et paysages
Curated by: Pascale Le Thorel

42 rue du Bac
75007 Paris
France
February 3rd, 2011 - March 10th, 2011

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.maeght.com
NEIGHBORHOOD:  
10th Arrondissement
EMAIL:  
paris@maeght.com
PHONE:  
+33 (0)1 45 48 45 15
OPEN HOURS:  
Mon 10-6; Tue-Sat 9:30-7

DESCRIPTION

Avec Dessins ?! Cosmogonies et paysages, Isabelle Maeght invite Pascale Le Thorel à concevoir un dialogue entre des dessins choisis dans la collection historique de la galerie Maeght et ceux d’artistes contemporains.

Sont réunis trente artistes : Modernes : Pierre Bonnard, Georges Braque, Alexander Calder, Eduardo Chillida, André Derain, Gérard Gasiorowski, Pablo Palazuelo, Paul Rebeyrolle, Jean-Paul Riopelle, Saul Steinberg, Pierre Tal-Coat, Antoni Tàpies

et Contemporains : Christophe Berhault, Vincent Bioulès, François Boisrond, Jean-Baptiste Calistru, Marc Couturier, Jacqueline Dauriac, Marco Del Re, Marc Desgrandchamps, Cécile Granier de Cassagnac, Amande In, Christian Jaccard, Claire-Jeanne Jézéquel, Majida Khattari, Peter Klasen, Emmelene Landon, Bernard Moninot, Sufan Oh, Peter Stämpfli.

Tracées au crayon, à la mine de plomb, à l’encre ou à l’encre de Chine, au fusain, au feutre, à l’acrylique, à la gouache, au pastel, à l’aquarelle, au bic sur des bâtons de bois, dans le verre, sur calques, en collage avec des impressions numériques, librement ou avec des moyens mécanisés, ces œuvres très différentes, révèlent à quel point le dessin est une pratique vivante. Qu’il peut être un geste premier, une matrice, une trace, une esquisse, ou un moyen d’expression autonome, une création propre. Dessins ?! Cosmogonies et paysages parle de paysages réalistes ou abstraits, allusifs ou imaginaires, de la nature, des villes et de leurs territoires ou d’habitats et d’intérieurs, de l’eau et du feu, du ciel et des étoiles, d’espaces infinis, indéfinis et parfois invisibles.