Bigindicator

Mehitza. Ce que femme voit

Event  |  Reviews  |  Comments
20150123093100-myriam-tangi-mehitza-03-paris-synagogue-tephilat-israel_2007_366_6a
Synagogue Tephilat Israël, Paris, 2007 © Myriam Tangi
Mehitza. Ce que femme voit

71 rue du Temple
75003 Paris
FR
January 19th, 2015 - January 24th, 2016

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.mahj.org
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
info@mahj.org
PHONE:  
+33 (0) 1 53 01 86 53
OPEN HOURS:  
Mon-Tue, Thu-Fri 11-6; Wed 11-9; Sun 10-6

DESCRIPTION

Dans « Ce que femme voit  », Myriam Tangi explore, à travers une cinquantaine de photographies, la séparation opérée dans la synagogue entre l’espace réservé aux hommes et celui réservé aux femmes, soit en hébreu la mehitza (division). Avec un regard résolument subjectif, cet essai photographique retrace l’expérience féminine au sein des différentes communautés du judaïsme contemporain (orthodoxes, traditionnelles, massorti, libérales...), et s’interroge plus largement sur les territoires masculin et féminin dans le monde juif.

Traditionnellement reléguées derrière des voiles, des claustras, des parois translucides, ou surplombant l’espace liturgique depuis un balcon situé à l’étage, les femmes ont un accès indirect au rituel synagogal. Cette distance contrainte, Myriam Tangi s’en empare, non pour dénoncer une discrimination, mais pour construire une vision différenciée et un projet artistique où se conjuguent ses recherches formelles et un récit puisant aux sources du judaïsme.

« Si la séparation est une nécessité, que vient-elle nous enseigner lorsqu’elle sépare les hommes et les femmes ? Si la séparation n’est pas une ségrégation, mais est synonyme de liberté, elle ne doit pas rimer avec relégation : cette place peut et doit être repensée. J’ai donc été amenée à diviser la problématique de la mehitza en deux : séparation et place. D’où la nécessité également de repenser la notion d’“égalité”. »

Myriam Tangi vit et travaille à Paris. Peintre, photographe, poète, elle a reçu de nombreuses récompenses, parmi lesquelles un prix de l’Académie française et un autre de la fondation de la Vocation.
Elle a exposé dans de nombreux pays.

Mehitza. Ce que femme voit sera publié au printemps 2015 aux éditions Biblieurope.

ArtSlant has shutdown. The website is currently running in a view-only mode to allow archiving of the content.

The website will be permanently closed shortly, so please retrieve any content you wish to save.