Bigindicator

Sphere

Event  |  Reviews  |  Comments
20141014152113-havel_sphere
© Courtesy of the Artist and Gabrielle Maubrie
Sphere

24 Rue Sainte Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
FR
September 13th, 2014 - October 25th, 2014

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.gabriellemaubrie.com/
NEIGHBORHOOD:  
4th Arrondissement
EMAIL:  
maubrie@orange.fr
PHONE:  
01 42 78 03 97
OPEN HOURS:  
Tue-Sat 2-7 and by appointment
TAGS:  
installation

DESCRIPTION

Sphere (noun)
a. A geometric figure generated by the revolution of a semicircle about its diameter.
b. The surface of such a figure. A spherical surface.
c. A planet or star. A heavenly body.
d. Celestial sphere: any of the transparent, concentric, shells or layers in which according to ancient belief, heavenly bodies were set
e. The place or environment within a person or thing exists; a field of activity or operation
f. A particular social world, stratum of society, walk of life, or space of influence


Joseph Havel’s September 2014 exhibit at Galerie Gabrielle Maubrie begins at the intersection of the multiple, simple but contradictory definitions of “sphere”. An environment to act out influence, celestial form, simple geometric shape, container of volume, or social stratum: the central question becomes simply what is a sphere or perhaps more importantly how do we make one. How do we influence a space and encourage it to become something more specific, a place or sphere. The exhibit examines the connective associative fibers of this question creating a series of objects that frame the inquiery without answering it. They form a multi-faceted collective definition of sphere each with their own individual associative sources and histories but forming also a “place or environment within a person or thing exists”.

Using multiple materials; bronze, transparent urethane resin, found books and the detritus of the everyday diverse elements are pulled together to ask a “celestial” question about orbits, influence and association. The use of common objects has been a fixture in Havel’s work since the 1980’s and this body of work reintroduces some of the actors in Havel’s oeuvre; shirt collars, clothing, books, and bed sheets as well as introducing new elements such as the football (soccer) which has now entered the sphere of influence. The found materials root the work in the everyday contrasting with the historical associations of bronze or the precious jewel like qualities of the cast resin.

The common saying that “everything is connected through six degrees of separation” recognizes that no phenomena is isolated. There is always linkage; cause and effect between what we perceive as isolated individuals and incidents. This exhibit examines how the forces of those connections form a geometry.


Sphère (nom)
a/ Figure géométrique. Surface de révolution qui peut être engendrée par un cercle tournant autour d’un de ses diamètres.
b/ Surface d’une telle figure. Surface sphérique.
c/ Planète ou étoile. Corps céleste.
d/ Sphère céleste : coquilles ou couches transparentes et concentriques dans lesquelles, selon la croyance antique, les corps célestes étaient disposés.
e/ Lieu ou environnement d’une personne ou d’une chose ; domaine d’activité ou d’opération.
f/ Monde social particulier ; strate de la société ; promenade de la vie, condition ou espace d’influence.

L’exposition de Joseph Havel à la galerie Gabrielle Maubrie en septembre 2014 commence à l’intersection des définitions multiples, simples mais contradictoires du mot « sphère ». Qu’elle soit un environnement où s’exerce une influence, une forme céleste, une figure géométrique simple, le récipient d’un volume, ou une couche de la société : la question centrale revient simplement à savoir ce qu’est une sphère ou, de façon peut-être plus importante encore, comment en faire une. Comment on peut exercer une influence sur un espace et faire en sorte qu’il devienne plus particulier, une lieur ou une sphère. 
L’exposition examine les forces d’association et de connexion propres à cette question, en créant une série d’objets qui l’encadrent sans y répondre. Ils construisent une définition de la sphère, collective et à plusieurs facettes, chacun d’eux avec ses sources et son histoire faite d’associations individuelles, tout en formant également un « lieu ou un environnement d’une personne ou d’une chose ». 

Ces objets utilisent de multiples matériaux. Bronze, résine uréthane transparente, livres trouvés et détritus de divers éléments du quotidien sont rassemblés pour poser une question « céleste » à propos orbite, d’influence et d’association. L’utilisation d’objets banals est permanent dans le travail de Havel depuis les années 1980 et cet ensemble d’œuvres présente de nouveau certains des acteurs habituels de son œuvre : cols de chemise, vêtements, livres et draps de lit ainsi que certains nouveaux éléments, tels que le football (soccer) qui est maintenant entré dans la sphère d’influence. Les matériaux trouvés enracinent le travail dans la vie quotidienne contrastent avec les associations historiques du bronze ou des bijoux comme des qualités de la résine coulée.

Le dicton selon lequel « tout est relié par six degrés de séparation » reconnaît qu’aucun phénomène n’est isolé. Il y a toujours des liens, des causes et des effets entre ce que nous percevons comme des individus et des incidents isolés.

Cette exposition examine comment les forces de ces connexions construisent une géométrie.

ArtSlant has shutdown. The website is currently running in a view-only mode to allow archiving of the content.

The website will be permanently closed shortly, so please retrieve any content you wish to save.