Bigindicator

Lust

Event  |  Reviews  |  Comments
20101226170531-007--12
Muslimgauze R.I.P. , 2010 Colour Video Transferred To Dvd, Sound / Vidéo Couleur Transférée Sur Dvd Son 8 Min 07 © Courtesy of the artist and Galerie Chantal Crousel
Lust

10 rue Charlot
75003 Paris
France
January 29th, 2011 - March 5th, 2011
Opening: January 29th, 2011 6:00 PM - 8:00 PM

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.crousel.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
galerie@crousel.com
PHONE:  
+33 (0)1 42 77 38 87
OPEN HOURS:  
Tuesday-Saturday 11AM - 1PM / 2PM - 7PM
TAGS:  
video installaltion, Film photography sculpture

DESCRIPTION

Chantal Crousel a le plaisir d’annoncer la deuxième exposition personnelle d’Hassan Khan à la Galerie Chantal Crousel. Artiste, musicien et écrivain né en 1975, Hassan Khan vit et travaille au Caire. Il publie de nombreux textes en arabe et en anglais. En tant que musicien, il effectue de nombreux concerts tant au Moyen Orient, en Asie qu’en Europe et compose aussi des arrangements sonores pour des pièces de théatre. Le travail plastique d’Hassan Khan a été présenté, entre autres, à la 8ème Biennale d’Istanbul (2003), à la 1ère Triennale de Turin (2005), à la 15ème Biennale de Sydney (2006), à la 1ère Biennale d’art contemporain de Thessaloniki en Grèce (2007) et plus récemment à la 8ème Manifesta, Murcia, Espagne (2010). En 2007, une exposition personnelle fut organisée au Plateau à Paris dans le cadre du Festival d’Automne. La Kunsthalle de St Gallen en Suisse lui a également consacré une importante exposition durant l’été 2010.

Sa dernière oeuvre Jewel, un film 35 mm commissionné pour l’exposition « Told / Untold / Retold » présentant 23 artistes arabes contemporains au Mathaf, Doha (Quatar), est considérée comme l’un des points forts de l’événement.

Pour son exposition à la galerie du 29 janvier au 5 mars 2011, Hassan Khan présentera les œuvres suivantes :

Evidence of Evidence II, impression sur vinyle, 350 x 298 cm, 2010

Cette peinture endommagée, apparemment exécutée par un amateur, a été trouvée devant une maison à vendre. Les dimensions originales de la peinture, 34 x 25 cm, ont été ici agrandies et imprimées sur vinyle. Les fissures, la peinture écaillée et les plis de cette toile sérieusement endommagée sont clairement visibles. Le tableau, usé par le passage du temps, devient porteur d’une charge émotionnelle.

Muslimgauze R.I.P., vidéo, 8 min 07, 2010

Cette vidéo a été réalisée à Ljubljana, Yougoslavie où Hassan Khan a trouvé par hasard un lieu et un jeune garçon lui rappelant l’Angleterre économique et sociale de l’ère Thatcher dans les années 80. L’environnement du film évoque la réminiscence d’une maison à Manchester en 1982.

Le titre de cette vidéo fait référence à Muslimgauze, groupe musical formé en 1982 par le musicien expérimental anglais Bryn Jones (mort en 1999) qui fût influencé par le Moyen-Orient s’en s’y être jamais rendu. Le nom de « Muslimgauze » est un jeu entre le mot anglais « muslin » (mousseline) combiné avec le mot « Muslim » (musulman en anglais).

Muslimgauze R.I.P. a été produite et exposée pour la première fois à l’occasion de la 8ème Manifesta (2010).

G.R.A.H.A.M., installation vidéo, 13 min 54, 2008

L'installation vidéo G.R.A.H.A.M. est essentiellement un portrait. Un ami de l’artiste, Graham est ici filmé en une séquence de 10 minutes. Cette séquence est ensuite ralentie à quatorze minutes rehaussant subtilement chaque détail. Malgré le fait que Khan interviewe le sujet sur sa vie, l’oeuvre est silencieuse. L’artiste a demandé à Graham de ne pas répondre aux questions verbalement, mais de maintenir en permanence le contact visuel avec son interrogateur.

À un moment donné au cours de la vidéo, Graham allume une cigarette dans un parfait geste cinématographique; action qui se détache comme un moment clé dans la construction du dialogue et qui amène un retournement dans la relation d'autorité et de soumission entre l'artiste et sa muse.

Lust, 50 photographies, 32 x 23 cm (encadrées), 2008

"Lust est une série de cinquante petites photographies prises par Hassan Khan avec son téléphone portable. La résolution inégale, les couleurs sourdes et l'attention portée à la composition et la présentation se combinent pour créer une série d'images minimales, traces d'un subconscient idiosyncrasique photographique. Chaque image enregistre des objets fugaces, des gens et des lieux : une documentation de voyage et de la vie quotidienne qui attrape une surabondance intangible et théâtrale. Les images sont, peut-être paradoxalement, aussi exceptionnellement claires qu'énigmatiques : un porc pornographique en céramique, des assiettes publicitaires, une image d'un bureau aux lumières fluorescentes du Palais de la Culture en Egypte et un spectre de lumière d’une chambre d'hôtel dans différentes villes où Khan a séjourné dans les douze derniers mois. […]" Clare Davies

La série complète sera présentée dans l'exposition.

Bank Bannister, cuivre, approx. 1,95 x 123 cm, 2010

La sculpture en cuivre, Bank Bannister est l’exacte réplique de la rampe d’escalier de l’entrée de la Banque Nationale égyptienne au Caire.

___________________________________

Chantal Crousel is pleased to announce the second solo exhibition of Hassan Khan at the Chantal Crousel Gallery. Artist, musician and writer, born in 1975, Hassan Khan lives and works in Cairo. He has published numerous texts in Arabic and in English. As a musician, he has composed soundtracks for theater and performed his own pieces. The work of Hassan Khan was presented, among others, in the 8th Biennial of Istanbul ( 2003 ), in the first Triennale Torino ( 2005 ), in the 15th Biennial of Sydney ( 2006 ); in the first Biennial of contemporary art of Thessaloniki in Greece ( 2007 ) and more recently in the 8th Manisfesta, Murcia, Spain (2010). In 2007, a solo exhibition will organized at Le Plateau, Paris, as part of the Festival d’Automne. The  Kunsthalle, St. Gallen (2010) also gave him, in the summer 2010, an important solo exhibition.

His latest work Jewel, a 35mm film commissioned for the exhibition « Told/Untold/Retold » presenting 23 contemporary Arab artists at the Mathaf, Doha (Qatar), is appreciated as one of the highlights of this event.

For his gallery exhibition from January 29th to March 5th 2011, Hassan Khan will present at the gallery the following works :

Evidence of evidence II, vinyl print, 350 x 298 cm, 2010

This damaged oil painting, seemingly executed by a hobbyist, was found in a house sale in the bin marked “take for free”. The original painting sized 34 x 25 cm is enlarged and printed on vinyl. As it is severely damaged, every crack and chipped bit of paint, every fold of the canvas are clearly visible and the passage of time is made literal in a way that, at least for the artist, holds emotional resonance.

Muslimgauze R.I.P., video, 8 min 07, 2010

Muslimgauze R.I.P. is a single channel-video made in Ljubljana, Yugoslavia, for the 8th Manifesta (2010). Muslimgauze was a music project formed in 1982 by the experimental musician Bryn Jones (died in 1999) influenced by the Middle East without ever having been there. The name of Muslimgauze is a play on the word « muslin » (a type of gauze) combined with the word « Muslim ».

In Ljubljana, for the preparation of an exhibition last summer, Hassan Khan came upon a location and a young boy reminding England’s Thatcherist economic and social features in the 80’s. The film evokes a home in Manchester in 1982.

G.R.A.H.A.M., video installation, 13 min 54, 2008

Hassan Khan’s video installation G.R.A.H.A.M. is essentially a portrait. It consists of a continuous, ten-minute real-time shot of the artist’s friend Graham sitting, slowed down to last fourteen minutes to subtly enhance every detail. Despite the fact that Khan is interviewing the subject about his life, the piece is silent, as Graham was asked not to answer the questions verbally, but to maintain continuous eye contact with his interrogator.

At one point during the video, Graham lights a cigarette in the most perfect of cinematic gestures; this stands out as a key moment during his “incorporation” within a dialogue that shifts the positions of mutual authority and submission between the artist and his muse.

Lust, 50 photographies, 32 x 23 cm (framed), 2008

« Lust features a series of fifty photographic miniatures taken on Khan’s cell phone. Uneven resolution and subterranean colour, careful attention to composition and display combine to create a series of minimal images, the traces of an idiosyncratic photographic subconscious. Each picture records fleeting objects, people, and places: a document of travel and everyday life that catches an intangible and theatrical superfluity. The images are, maybe paradoxically, both exceptionally clear and enigmatic: from a pornographically cheerful ceramic pig advertising cold cuts, to an image of a fluorescent-lit, tiled office in Egypt’s Palace of Culture, and a spectrum of hotel room lights in the various cities Khan has passed through in the past twelve months. […] »  Clare Davies

The complete series will be presented in the exhibition.

Bank Bannister, brass, approx. 1,95 x 123 cm, 2010

The brass sculpture, Bank Bannister is an exact replica of the bannister leading up the stairs to the entrance of the Central Bank of Egypt, in Cairo.