Bigindicator

FACE À FACE Affinités électives

Event  |  Reviews  |  Comments
20120123081728-12--1
© Courtesy of Galerie Vieille du Temple
20120216014052-10--2
© Courtesy of Galerie Vieille du Temple
FACE À FACE Affinités électives
Curated by: Pierre WAT

23 rue Vieille du temple
Paris
75004
France
January 28th, 2012 - March 10th, 2012

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.galerievieilledutemple.com
NEIGHBORHOOD:  
other
EMAIL:  
contact@galerievieilledutemple.com
PHONE:  
01 40 29 97 52
OPEN HOURS:  
Thu - Fri 2-7pm, Sat 2:30-7:30pm

DESCRIPTION

«L’idée, c’est d’établir un dialogue. Entre artistes, bien sûr, mais aussi entre ce qui est l’histoire d’une galerie – on appelle aussi, parfois, cela sa « ligne » – et d’autres manières de voir et de faire, venues de l’extérieur. Dialogue fait de portraits et de paysages, car c’est cela, principalement, que montre la galerie Vieille du Temple depuis bientôt vingt-quatre ans, accrochés face à face, afin de faire surgir de nouvelles relations entre des oeuvres qui, je le crois, ont des choses à se dire.

Côté galerie, donc, on retrouve Arthur Aillaud, Domitille Chaudieu, Guy de Malherbe et Antony Vérot. Côté invités : Marcel Lubac, Raphaëlle Paupert-Borne, Florence Louise Petetin et Jean Rault. De la peinture, du dessin et de la photographie, qui, par leur confrontation, montrent l’actualité non seulement de cet art que l’on dit figuratif parce qu’il naît d’un inépuisable souci du monde, mais, plus encore, témoignent de la permanence d’une question : que faire de la tradition ? Que faire de ce qui a été peint, dessiné, photographié avant soi ? Et, notamment, comment aborder, aujourd’hui, la question des genres : portraits, paysages, quoi de plus classique, et de plus difficile en raison même de cela ? C’est la diversité des réponses données, manière de dresser une petite cartographie des pratiques contemporaines, qui a nourri cette carte blanche. La diversité, mais aussi la jubilation, car toutes ces oeuvres ont en commun de puiser leur liberté dans un rapport conscient et ludique avec la norme, parce que c’est dans l’écart et la licence que germe la nouveauté».

Pierre WAT