Bigindicator

Les Femmes s'en Mêlent : Facts & Fantaisies

Event  |  Reviews  |  Comments
20170122153856-0
Karen Knorr & Olivier Richon: Nina Hagën et Ari Up, Série Punk, 1977 © Courtesy of the Artists and Galerie Les Filles du Calvaire
Les Femmes s'en Mêlent : Facts & Fantaisies

17 rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
FR
February 1st, 2017 - February 25th, 2017
Opening: January 31st, 2017 6:00 PM - 9:00 PM

QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.fillesducalvaire.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
paris@fillesducalvaire.com
PHONE:  
+33 (0)1 42.74.47.05
OPEN HOURS:  
Tue-Sat 11-6:30

DESCRIPTION

In February 2017, Les Femmes s’en Mêlent festival (LFSM) and Galerie Les Filles du Calvaire (LFDC) decided to celebrate their 20th anniversary together. These two Paris-based institutions both develop and defend an original and finally quite similar vision of women artistic expression. For this reason, it only seemed natural for the gallery to host an exhibition on the history of the festival and more broadly, on women iconography in the music world.

We all remember the rock heroines from the 70’s and the beginning of the 80’s such as Patti Smith, Blondie and Kate Bush, as well as their more underground versions the Slits, Siouxsie, Poly Styrene from X-Ray Spex or Nina Hagen. They embody the unique atmosphere of a radical era, which inspired a multitude of today’s female figures, most of them being presented during the LFSM festival.

We intend to revisit twenty years of festival through sound and visual documents along with the exhibition of contemporary artworks and vintage archives in order to explore the history of the event and everything that nurtured it. The audience will have the opportunity to discover concert photographs and artist portraits (Evelyne Coutas, Sarah Bastin, Florie Berger, Renaud Montfourny, Cécil Mathieu, Vincent Ferrané), paintings and drawings (Radenko Milak, Ditte Ejlerskov, LUZ), emblematic artworks of the “rock attitude” (SMITH, Karen Knorr & Olivier Richon, Charlotte Beaudry), text excerpts (Virginie Despentes, Maylis de Kerangas), posters (Hélène Builly, Mylène Lestradic…), articles, magazine covers and rare vinyls.

Between fantasy and reality, the exhibition will be the occasion to go into a pop and female graphic universe through the eye of Les Femmes s’en Mêlent, where rock icons stand alongside anonymous people and tell the subjective and dashing visual story of the female music scene.

A movie projection night will complement the exhibition. Les Femmes s’en mêlent Festival will be held in Paris from March 27th to 31st, and in the rest of France from March 23rd to April 1st.

 

With the support of Central Dupon Images


Commissariat : Stéphane Amiel (directeur et programmateur du Festival Les femmes s’en Mêlent) & Marie Magnier (directrice adjointe de la galerie Les filles du calvaire)

En février 2017, le festival Les Femmes s’en Mêlent (LFSM) et la galerie Les filles du calvaire (LFDC) ont décidé de fêter ensemble leurs 20 ans. Ces deux institutions parisiennes défendent et développent chacune à leur manière, une idée singulière et finalement assez similaire de l’expression artistique au féminin. C’est donc tout naturellement que la galerie accueille une exposition sur l’histoire du festival et plus largement sur l’iconographie féminine dans l’univers musical.

Les artistes musiciennes, de plus en plus actives sur la scène médiatique, ont longtemps été sous-représentées malgré leur créativité singulire. Nous avons tous en tête les icônes rock des années 70 et 80 telles que Patti Smith, Blondie, Kate Bush etc... et leurs versants plus underground qu’étaient les Slits, Siouxsie, X-Ray Spex, Nina Hagen. Elles cristallisent encore un imaginaire féminin pop et radical et ont trouvé des héritières dans une multitude de figures féminines contemporaines, la plupart présentées par le festival LFSM.

Entre fantasmes et réalités, l’exposition sera l’occasion de parcourir une imagerie pop et féminine à travers le regard des Femmes s’en Mêlent où icônes rock et anonymes se côtoient pour dessiner ensemble une histoire visuelle subjective et vivante des artistes féminines.

C’est par des archives sonores et visuelles accompagnées d’œuvres contemporaines que nous re-visiterons vingt ans du festival : photographies de concert et portraits (Evelyne Coutas, Sarah Bastin, Florie Berger, Renaud Monfourny, Cecil Mathieu, Vincent Ferrané, Chille O, Vinciane...), peintures et dessins (Radenko Milak, Ditte Ejlerskov, LUZ), oeuvres empreintes d’attitudes « rock » (SMITH, Karen Knorr & Olivier Richon, Charlotte Beaudry), extraits de textes (Virginie Despentes, Maylis de Kerangal), affiches (Hélène Builly, Mylène Lestradic, Christophe Portier…), magazines et vinyls vont capter, le temps de l’exposition, une vision de l’univers musical au féminin.

L’exposition sera accompagnée de soirées de projections de films. Le Festival musical Les Femmes s’en mêlent se tiendra dans de nombreuses salles à Paris du 27 au 31 mars et en Province du 23 mars au 01 avril.

L'exposition reçoit le soutien de Central Dupon Images

L’exposition sera accompagnée de soirées de projections de films. Le Festival musical Les Femmes  s’en mêlent se tiendra à Paris du 27 au 31 mars et en Province du 23 mars au 01 avril.