STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Yvon Lambert

Exhibition Detail
Reanimation
108 rue Vielle du Temple
75003 Paris
France


April 27th, 2013 - May 30th, 2013
 
 Views of the exhibition Reanimation , Joan JonasJoan Jonas,
Views of the exhibition Reanimation ,
2013, Video installation
© Courtesy of the artist and Galerie Yvon Lambert, Paris / Photo : Rebecca Fanuele
, Joan JonasJoan Jonas
© Courtesy of the artist and Galerie Yvon Lambert
< || >
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.yvon-lambert.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
paris@yvon-lambert.com
PHONE:  
+33 (1) 42 710933
OPEN HOURS:  
Tuesday – Friday : 10am – 1pm / 2.30pm – 7pm Saturday : 10am / 7pm
TAGS:  
sculpture, video-art, installation
> DESCRIPTION

Yvon Lambert est heureux d’annoncer l’exposition consacrée à l’artiste américaine Joan Jonas considérée comme l’une des pionnière de la performance et de la vidéo et dont l’influence, toujours présente depuis plus de 40 ans, continue à marquer la création actuelle.

C’est la troisième exposition personnelle organisée à la galerie Yvon Lambert à Paris après celles de 2005 et 2006 et à New York en 2010. A cette occasion, Joan Jonas présentera une série d’oeuvres (vidéos, sculpture, installations) issue de l’installation du même nom Reanimation (In a Meadow) qui a été montrée à la Documenta 13 de Cassel du 9 juin au 16 septembre 2012. Dans le parc de Karlsaue, l’artiste a imaginé un dispositif de cabane en bois dans laquelle on pouvait apercevoir depuis les fenêtres des vidéos (“Melancholia,” 2004; “Disturbances,” 1973; “The Shape, the Scent, the Feel of Things,” 2004) accompagnées de dessins et de sculptures formant, comme toujours dans son travail, un écho à la performance éponyme réalisée avec le pianiste de Jazz Jason Moran le 13 septembre 2013 au Kaskade Cinema de Cassel. Cette performance consistait à une improvisation musicale et gestuelle associée à la vidéo et à l’image autour d’Under the glacier, roman du Prix Nobel islandais Laxness Halldór, thème sur lequel l’artiste travaille depuis 2010.

La galerie Yvon Lambert proposera une déclinaison de cette oeuvre : une déconstruction de la cabane - dont l’intérieur était inaccessible – ainsi qu’une diffusion de la performance correspondante dans une scénographie imaginée par l’artiste qui reprendra notamment le dispositif des New Theater.

________________________________________

Un talk entre l’artiste et Joan Simon sera organisé par le Centre Pompidou, dans le cadre du cycle de projections «Vidéo et après», le 22 avril à 19h à l’occasion de la parution d’un catalogue de 600 pages sur l’oeuvre de cette artiste désormais historique.

Joan Jonas vient également de réaliser sa première performance en live sur internet et interactive le 28 février 2013 à la Tate Britain et visible sur http://www.tate.org.uk/whats-on/music-and-live-performance/bmw-tate-livejoan- jonas

________________________________________

Née à New York en 1936, Joan Jonas étudie d’abord la sculpture puis la poésie moderne, le chinois et le grec avant d’obtenir son Master of Fine Arts à la Columbia University en 1965. Dès le milieu des années 60, c’est au sein de l’avant garde new yorkaise, alors composée de personnalités telles qu’Andy Warhol, John Cage, Allan Kaprow, Jonas Mekas, George Maciunas, le groupe Fluxus, Bruce Nauman, qu’elle découvre l’art de la performance. Alors dominé par le Pop art et les Minimalisme, Joan Jonas repensera totalement le statut de l’oeuvre d’art en adoptant l’idée de l’art comme process. Ses performances seront dans un premier temps organisée en extérieur afin d’explorer toutes les potentialités de l’espace et du son comme dans Mirror Piece en 1971. La même année, Joan Jonas introduira la vidéo dans ses actions comme en témoigne Organic Honey’s Visual Telepathy qui sera reprise dans la performance du même nom l’année suivante et marquera une rupture définitive avec le l’esthétique minimaliste. L’artiste intègrera en effet dans cette oeuvre une réflexion autour du folklore et de la représentation des archétypes féminins par le biais du costume et du masque. Marquée par le féminisme, la démarche de Joan Jonas est à la fois introspective, narrative et symbolique et explore dans certaines de ses performances, le rôle joué par les femmes dans sa dimension universelle.

A partir de 1972, l’artiste réintègre l’espace de la galerie et ne cessera de réaliser des performances, mêlant vidéos, installations, sculpture, peinture, photographie et dessins qui la précède ou la prolonge où se retrouvent les thèmes fondateurs de son oeuvre empruntés à la mythologie, aux contes et aux archétypes culturels. Dès le début des années 80, Joan Jonas renouvèlera ses sources d’inspiration en allant puiser dans les textes historiques ou littéraires issus de sagas médiévales islandaises, le travail de la poètesse H.D. et plus récemment des écrits et de la biographie du célèbre historien de l’art Aby Warburg.

De nombreuses expositions personnelles lui ont été consacrées dont l’exposition actuelle au Contemporary Arts Museum de Houston (avec Gina Pane), au MoMA à New York (2009-2010), au Castello di Rivoli à Turin (2006), au Queens Museum of Art de New York (2003), à la Staatsgalerie de Stuttgart (2000), et au Stedelijk Museum d’ Amsterdam (1983, 1994) et au Van Abbemuseum, Eindhoven (1979)

L’artiste a participé à sept éditions de la Documenta de Cassel dont la Documenta XI (2002) pour laquelle a reconstitué une importante performance Lines in the Sand, recréée ensuite à la Tate Modern de London et à The Kitchen à New York en 2004.

Joan Jonas a également bénéficié de nombreuses expositions personnelles et ses performances
ont été montrées dans d’innombrables institutions européennes et américaines : Walker Art Center, Minneapolis (1974); The Kitchen, New York (1975); San Francisco Museum of Art (1976); Kunstmuseum Bern (2004); Renaissance Society, University of Chicago (2004) ; Le Plateau and Jeu de Paume/ Hotel de Sully, Paris, France (2005); Dia:Beacon, Beacon, New York (2005, 2006); Sigmund Freud Museum, Vienne (2006); Museu d’Art Contemporani de Barcelone(2007); Un iversity of California, Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive (2008) ; Biennale de Venise, reconstitution de Reading Dante (2009) ; Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid (2010); Haus der Kulturen der Welt, Berlin (2011); Tate Modern, Londres (2013).

Elle enseigne actuellement au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et a reçu en 2009 Guggenheim’s first annual Lifetime Achievement Award.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.