Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Celal

Exhibition Detail
SAMPLE
45, rue St Honore
75001 Paris
France


March 21st, 2013 - April 20th, 2013
Opening: 
March 21st, 2013 6:30 PM - 8:30 PM
 
L\'écriture folle (SP9) , Antoine GamardAntoine Gamard, L'écriture folle (SP9) ,
2012, Acrylique sur toile, 98 x 125 cm
© Courtesy of the artist and Galerie Celal
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://galeriecelal.com
NEIGHBORHOOD:  
1st Arrondissement
EMAIL:  
presse@galeriecelal.com
PHONE:  
01 40 26 56 35
OPEN HOURS:  
Tue-Sat 11-7
> DESCRIPTION

L'histoire de l'art lui sert de référent et les cultures urbaines nourrissent son esthétique.
L'artiste exprime une énergie : en peignant la vigueur de la ville, c'est la force complexe et poétique du graffiti qui ressurgit au croisement de nos cultures.

Antoine Gamard est né en 1977 à Paris.

Depuis 2011, c'est vers l'abstraction qu'il a décidé d'axer sa réflexion. Sa création a glissé d'une transcription personnelle du monde qui l'entoure à la fabrication d'un univers propre. Tout en conservant la même esthétique, il revisite la peinture du siècle passé en adoptant comme point de départ de chaque toile abstraite le sample de l'oeuvre d'un autre artiste qu'il admire.

De Mondrian, à Cy Twombly en passant par Kandinsky, chaque peinture est décomposée afin de fournir les éléments réutilisés et agencés dans une création originale. Antoine Gamard propose une évolution structurelle des oeuvres choisies.

S'appuyant en particulier sur l'expressionnisme abstrait, il s'amuse ainsi à mettre en évidence les liens qu'il perçoit entre ce courant et l'esthétique du graffiti autour de laquelle il a construit une partie de son oeuvre. Il s'attache notamment à rapprocher l'énergie dégagée par chacun de ces mouvements.

Entre écriture urbaine et académisme, il parvient avec son oeuvre à jouer un rôle d'émissaire, conciliant différents courants, et à traduire en termes contemporains les oeuvres du passé qui l'inspirent.

Il inscrit ainsi 'l'expressionisme urbain' comme mouvement artistique à part entière en ce qu'il se nourrit des apports des générations précédentes et qu'il devient lui‐même source d'inspiration pour l'avenir.

Celal Akkus

Antoine Gamard appartient à la génération du 'street art'. Des murs urbains, il a transposé sa pratique sur toile ou papier, ce qui lui confère un aspect moins éphémère. Il se situe désormais, résolument, en héritier de l’art du XXe siècle. Alors que, une fois encore, tout semble avoir été exprimé et expérimenté durant des décennies de course effrénée à la novation, il s’intéresse à des jalons de la créativité d’hier, ceux qui l’ont marqué.

Sans doute, à toutes les époques, des artistes ont‐ils rendu hommage à leurs prédécesseurs. Jadis dans l’apprentissage du recopiage de leurs oeuvres. Plus récemment en prenant plaisir à des variations sur des créations célèbres : Dali et sa Vénus aux tiroirs ; Jacquet et le Déjeuner sur l’herbe ; Magritte et la Madame Récamier de David ; Duchamp et la Joconde ; Molnar ou Mariën avec Mondrian ; Molnar encore reprenant Cézanne ou Monet. Ajoutons‐y Charlier et ses innombrables simulations, Wesselman ainsi que Rothko et Viallat et leurs références à Matisse, l’utilisation par Erró de Botticelli et de Rubens ou de Léger et de Picasso… Et, déjà, Antoine Gamard qui s’inspira naguère des Saltimbanques du Pablo de la période bleue.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.