Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

BÉTONSALON

Exhibition Detail
APRES-MIDI MONIQUE WITTIG (AFTERNOON ABOUT MONIQUE WITTIG )
9 esplanade Pierre Vidal-Naquet
Rez-de-Chaussée de la Halle aux Farines
75013 Paris
France


March 16th, 2013 2:30 PM - 4:30 PM
 
,
© Courtesy of BÉTONSALON
> QUICK FACTS
EVENT TYPE:  
Other
WEBSITE:  
http://www.betonsalon.net
NEIGHBORHOOD:  
13th Arrondissement
EMAIL:  
info@betonsalon.net
PHONE:  
+33.(0)1.45.84.17.56
OPEN HOURS:  
Tuesday to Saturday, from 11am to 7pm / closed on "fériés" days / closed for the whole month of August.
> DESCRIPTION

Temporalités, mythologie et fictionnalisation de l’Histoire dans l’œuvre de Monique Wittig

Avec Benoît Auclerc, Yannick Chevalier, Catherine Ecarnot, Dominique Samson, Suzanne Robichon

Benoît Auclerc - "Ce qui "n’a pas de nom pour l’heure" : nomination et réalités invisibles".
Benoît Auclerc est maître de conférences en littérature à l’Université Lyon 3 et travaille sur les relations entre littérature et politique.

Yannick Chevalier est maître de conférences en stylistique française à l’Université Lumière Lyon 2. Ses travaux portent sur l’articulation entre langue et genre. Benoît Auclerc & Yannick Chevalier sont les directeurs de l’ouvrage Lire Monique Wittig aujourd’hui (Editions PUL, 2012).

Catherine Ecarnot - Touner en rond pour aller où ? Les figures cycliques chez Wittig
Catherine Ecarnot est l’auteur de la première thèse consacrée en France au travail de Monique Wittig et a publié L’Écriture de Monique Wittig. A la couleur de Sappho, à L’Harmattan, en 2002.
Elle interviendra sur la dimension cyclique du temps chez Monique Wittig.

Dominique Samson, nièce de Monique Wittig, auteure d’une thèse en Sciences de l’Education intitulée L’ombre de l’auteur : des rapports de force dans l’acte d’écrire. L’intervention de Dominique Samson portera sur la bibliographie qui clôt le Brouillon pour un dictionnaire des amantes, comme lieu d’une double mise en scène : mise en scène d’une autre histoire et de collectifs réels et imaginaires.

Suzanne Robichon, fondatrice de la revue Vlasta, revue des fictions et utopies amazoniennes, co-directrice avec Marie-Hélène Bourcier du colloque et de l’ouvrage Parce que les Lesbiennes ne sont pas des femmes - Autour de l’oeuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig (éditions gaies et lesbiennes, 2002).

Monique Wittig (1935-2003), auteure d’une oeuvre importante influencée par le Nouveau Roman, joua dès avant 1970 un rôle décisif dans l’apparition du mouvement de libération des femmes : publiant autant des manifestes politiques (co-auteure du premier manifeste Pour un mouvement de libération des femmes en 1970), des oeuvres littéraires (L’Opoponax (1964), Les Guérillères (1969), Le Corps lesbien (1973), Brouillon pour un dictionnaire des amantes (1976), etc.) que des textes théoriques tels que La Pensée straight (1980) dans lequel elle définit l’hétérosexualité comme régime politique, et qui a profondément influencé le courant des études queer. Monique Wittig a également participé à la création du MLF et de nombreux groupes militants. Chez Monique Wittig, l’écriture féministe de l’histoire utilise les procédés du mythe ou de la fable pour constituer une histoire qui n’existe pas encore, toute tendue vers le futur, et depuis une narration grammaticalement féminisée. Les « porteuses de fables », dans le Brouillon pour un dictionnaire des amantes, co-écrit avec Sande Zeig, incarnent une histoire cyclique, ordonnée « autour « d’histoires comme Histoire » et l’imaginaire au service d’un nouveau monde. Le Brouillon constitue à la fois une parodie des études patriarcales et la création d’une Histoire des femmes »1, qui suit la maxime des Guérillères, autre somptueux livre de Monique Wittig : « Fais un effort pour te souvenir. Ou, à défaut, invente ». 2013 est l’année anniversaire des dix ans de sa disparition.

1) Kate Robin, Du nulle part au partout : l’utopie de Wittig pour changer le présent et l’avenir, revue Temporalités n°12-2010 « Utopies / Uchronies »

 

__________________________

Temporalities, mythology and fictionnalization of History within the work of Monique Wittig

With Benoît Auclerc, Yannick Chevalier, Catherine Ecarnot, Dominique Samson, Suzanne Robichon

Benoît Auclerc - "Ce qui "n’a pas de nom pour l’heure" : nomination et réalités invisibles".
Benoît Auclercis a literature teacher at Université Lyon 3 and studies the relations between literature and politics. He will talk about the nomination issues in the work of Monique Wittig

Yannick Chevalier is a teacher of French stylistic at Université Lumière Lyon 2. He works on the links between language and gender. Benoît Auclerc & Yannick Chevalier edited the book Lire Monique Wittig aujourd’hui (Editions PUL, 2012).

Catherine EcarnotGoing in circles to go where? The cyclic figures in Wittig’s work
Catherine Ecarnot is the author of the first thesis in France about Monique Wittig and she published L’Écriture de Monique Wittig. A la couleur de Sappho, at L’Harmattan, in 2002.
She will talk about the cyclic dimension of time in Monique Wittig’s work

Dominique Samson, niece of Monique Wittig, PHD in education sciences entitled L’ombre de l’auteur : des rapports de force dans l’acte d’écrire.
Dominique Sanson’s communication will focus on the bibliography which closes Brouillon pour un dictionnaire des amantes, as a place for a double stage: staging another history and reals and collectives imaginaries.

Suzanne Robichon, founder of the journal Vlasta, journal of Amazonian fictions and utopias, co-editor with Marie Hélène Bourcier of the seminar and the publication Parce que les Lesbiennes ne sont pas des femmes - Autour de l’oeuvre politique, théorique et littéraire de Monique Wittig (éditions gaies et lesbiennes, 2002).

Monique Wittig (1935-2003), the author of a significant body of work influenced by the Nouveau Roman, played, from 1970 onwards, an important role in the appearance of the women’s liberation movement: publishing both manifesto texts (co-author of the first manifesto Pour un mouvement de liberation des femmes in 1970), literary works (L’Opoponax (1964), Les Guérillères (1969), Le Corps lesbien (1973), Brouillon pour un dictionnaire des amantes (1976), etc.) as well as theoretical texts such as La Pensée straight (1980), in which she defines heterosexuality as a political regime, and that had a profound influence on the whole development of queer studies. Wittig was equally the co-founder of the MLF and a member of numerous militant groups. In Wittig’s work, the feminist writing of History uses the methods of the myth or the fable to constitute a history that does not yet exist, entirely oriented towards the future, and on the basis of a grammatically feminised narration. The “fable carriers” (“porteuses de fables”) in Brouillon pour un dictionnaire des amantes, co-written with Sande Zeig, are the incarnation of a cyclical History, organised around" “histories as History” and the imaginary at the service of a new world”1 . The Brouillon is both a parody of patriarchal studies and the creation of a History of women, which follows the maxim of the Guérillères, another of Monique Wittig’s splendid books: “Make an effort to remember. Or, failing that, invent.” 2013 is the tenth anniversary of her disappearance.

1) Kate Robin, From nowhere to everywhere: Wittig’s Utopia to transform the present and the future, revue Temporalités n°12-2010 « Utopies / Uchronies »


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.