STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Photo 12

Exhibition Detail
PAULA
14, rue des Jardins Saint-Paul
75004 Paris
France


February 28th, 2013 - April 6th, 2013
Opening: 
February 28th, 2013 6:30 PM - 9:00 PM
 
Toy Rider, Hendrik KerstensHendrik Kerstens, Toy Rider, 2012
© Courtesy of the artist and Galerie Photo 12
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.galerie-photo12.com
NEIGHBORHOOD:  
4th Arrondissement
EMAIL:  
galerie@galerie-photo12.com
PHONE:  
01 56 80 14 40
OPEN HOURS:  
From Monday through Friday, 10:00 am to 18:30 pm. Closed between 13:00 and 14:30 pm. Open on Saturdays upon request.
> DESCRIPTION

Une lumière latérale éclairant subtilement le visage d’une jeune fille…
Pour l’essentiel, l’oeuvre de Hendrik Kerstens se compose de portraits d’une jeune fille, la sienne, Paula. Parfois impérieuse, parfois légèrement agitée, parfois impassible, parfois songeuse. Elle est toutes ces jeunes femmes peintes par ses ancêtres flamands.

Kerstens explore les passions humaines dans un travail concentré sur l’intériorité.
Il est tout à fait significatif que Kerstens ait choisi pour l’essentiel de portraiturer sa fille en qui il voit un archétype. Comme Rembrandt, il cherche à capturer et à transmettre toute la palette de ses sentiments à travers les émotions, l’humeur et le caractère d’une personne ; d’arriver à l’universel en partant de l’infime, du détail. On retrouve bien sûr dans ses photographies des références aux grands maîtres de la peinture hollandaise, jan van Eyck, Petrus Christus, Rogier van der Weyden et finalement Vermeer. Un accessoire trivial – un morceau de papier d’aluminium, une serviette en papier, un sac en plastique – nous ramène dans le monde contemporain.

Puis le spectateur plonge dans les profondeurs du visage intemporel de Paula.

Il est tout à fait significatif que Kerstens ait choisi pour l’essentiel de portraiturer sa fille en qui il voit un archétype. Comme Rembrandt, il cherche à capturer et à transmettre toute la palette de ses sentiments à travers les émotions, l’humeur et le caractère d’une personne ; d’arriver à l’universel en partant de l’infime, du détail. On retrouve bien sûr dans ses photographies des références aux grands maîtres de la peinture hollandaise, jan van Eyck, Petrus Christus, Rogier van der Weyden et finalement Vermeer. Un accessoire trivial – un morceau de papier d’aluminium, une serviette en papier, un sac en plastique – nous ramène dans le monde contemporain.

Puis le spectateur plonge dans les profondeurs du visage intemporel de Paula.

On peut noter la perfection technique des oeuvres. On peut aussi reconnaître que le photographe a su maîtriser un retour à la tradition picturale tout en créant une nouvelle approche visuelle, une réinterprétation qui fait entrer ses photographies dans le monde de l’art contemporain.

La magie de ses oeuvres nait de portraits à la frontière du réel et de l’imaginaire, du passé et du présent. On reste envoûté.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.