STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Pierrick Touchefeu

Exhibition Detail
APOCALYPSE SHOW
2 rue Marguerite Renaudin
92330 Sceaux
idf
France


February 22nd, 2013 - March 24th, 2013
Opening: 
February 24th, 2013 3:30 PM - 8:00 PM
 
« Rostbodem cintura de fuego », Pat AndreaPat Andrea, « Rostbodem cintura de fuego »,
2008, technique mixte sur papier, 160 x 180cm.
© Courtesy of the artist and Galerie Pierrick Touchefeu
, Kosta KulundzicKosta Kulundzic
© Courtesy of the artist and Galerie Pierrick Touchefeu
< || >
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.pierricktouchefeu.com
NEIGHBORHOOD:  
Suburbs, les Banlieues, La Defense
EMAIL:  
pierricktouchefeu@free.fr
PHONE:  
0147021062
OPEN HOURS:  
10h30/12h30 et 15h/19h
TAGS:  
works on paper
> DESCRIPTION

Cette exposition réunira des peintures récentes, essentiellement de petits formats, de Pat ANDREA ( PB) et de Kosta KULUNDZIC (Fr/Sr). Ces deux artistes de génération différente, développent chacun un imaginaire figuratif ou prédominent des personnages souvent étranges et inquiétants, et dont les visages sont peints avec une grande acuité et expressivité.

Le titre de l'exposition s'inspire de la récente série de kosta KULUNDZIC sur St Georges de Lydda. Saint Georges pour les chrétiens, est un martyr du IV e siècle, Saint patron de la chevalerie. Il est principalement représenté en chevalier terrassant un dragon, qui terrorise la ville de Silène dans la province romaine de Libye. Il est l'allégorie de la victoire de la Foi sur le Démon désigné dans l’ Apocalypse sous le nom de dragon.

Dans les grands personnages érotiques de Pat ANDREA, il y a une telle tension psychologique autour du thème de la sexualité ou de la violence, qu'on pourrait penser à une dernière récréation hédoniste ou un dernier châtiment en prélude à une mort imminente que pourrait incarner l'Apocalypse.

D'un point de vue, plus ironique, le titre est un clin d'oeil à la situation économique du pays et à l'idée générale que « la fête est finie » et que l'art reste une source de vie et d'émotions malgré une ambiance anxiogène et morose.

Pat ANDREA

Pat Andrea, peintre et sculpteur néerlandais, naît en 1942 à La Haye de l’illustratrice Metti Naezer et du peintre Kees Andrea. Il est l’un des représentants de la Nouvelle Subjectivité.

De 1960 à 1965, Pat Andrea étudie à l'Académie royale des Beaux-Arts de La Haye. Soutenu par Jean Clair, il expose à Paris pour la première fois en 1976, puis l'année suivante, le célèbre critique l'invite à nouveau pour l'exposition “La nouvelle subjectivité” au Festival d'automne à Paris avec, notamment, Jim Dine, Ronald B. Kitaj, David Hockney, Sam Szafran, Raymond Mason. Ces artistes internationaux partagent la même approche en proposant une image différente de la réalité. Il voyage en Amérique Latine et séjourne régulièrement à Buenos Aires ou il vit le coup d'état de 1968. À partir de 1989, il exécute ses premières sculptures.

Il enseigne à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris de 1998 à 2007. En 2002, il est élu membre correspondant à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France. A partir de 2003, il commence à travailler, sur la demande de l'éditrice Diane de Selliers, à l'illustration de deux contes de Lewis Carroll : Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir. La parution de l'ouvrage, en 2006, est suivie, les années suivantes, de nombreuses expositions de ces séries. Ainsi, de juin à septembre 2007, le château de Chenonceau accueille-t-il quarante-huit toiles issues de ce travail.

Se situant lui-même “entre Bacon et Balthus”, Pat Andrea a développé une oeuvre créant un univers immédiatement reconnaissable, issue d'une vision figurative alternative.

Kosta KULUNDZIC

Depuis quelques années, Kosta Kulundzic jeune artiste Franco-Serbe, né en 1972, concentre son travail sur la présence de la croyance et du mysticisme dans notre société, avec pour désir de mettre à plat les liens et les imbrications entre la modernité et la foi.

Petit-fils d’un pope orthodoxe et venant d’un pays déchiré par les guerres religieuses, Kosta a été bercé par le dogme chrétien et le poids du martyr.

Spectateur impuissant de cette vieille relation entre le sang et les religions, il s’est toujours posé cette question : laquelle de ces deux choses entre la croyance et le sacrifice sert le plus l’autre ? La religion à t’elle besoin de renouveler les suppliciés pour renforcer la dévotion.

Sanglants, sarcastiques et inquiétants, les tableaux de Kosta, bien qu’étant des transpositions actuelles de la bible et des évangiles, nous semblent tout droit sorties d’un film de Tarantino . Scènes d’horreur cocasses et combattants de la foi sur armés soulignent ainsi les traits d’une société dont les travers se renforcent avec les siècles, où le temps passe et rien ne change.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.