STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Palais de Tokyo

Exhibition Detail
Dans les entrailles du Palais Secret
13, Ave du Président Wilson
75016 Paris
France


December 7th, 2012 - September 1st, 2013
Opening: 
December 7th, 2012 12:00 PM - 12:00 AM
 
, LEK, SowatLEK, Sowat
© Courtesy of the artists and Palais de Tokyo
Vue de l’exposition "Dans les entrailles du Palais secret" , LEK, Sowat, Dem189LEK, Sowat, Dem189,
Vue de l’exposition "Dans les entrailles du Palais secret"

© Courtesy of the artist and Palais de Tokyo / Photo : Aurélien Mole
Vue de l’exposition , "Dans les entrailles du Palais secret" , LEK, Sowat, Dem189LEK, Sowat, Dem189,
Vue de l’exposition , "Dans les entrailles du Palais secret"

© Courtesy of the artist and Palais de Tokyo / Photo : Aurélien Mole
< || >
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.palaisdetokyo.com
NEIGHBORHOOD:  
16th Arrondissement
EMAIL:  
accueil@palaisdetokyo.com
PHONE:  
+33 (1) 47 23 54 01
OPEN HOURS:  
Tue-Sun 12pm - 12 am
TAGS:  
installation
> DESCRIPTION
Access only on request with a cultural mediateur

In responding to the invitation from Palais de Tokyo, Lek and Sowat expressed an interest in the entrails of Palais: the secondary spaces not intended to accommodate exhibitions that are normally closed to the public. Their peripheral architecture is minimalist, and bears the marks of time (the nooks and crannies are dusty and covered with spider’s webs, the paint has turned yellow, the walls are in poor repair). For this intervention, Lek and Sowat are bringing together artists from different generations and fields of practice. Every artist contributes his/her skill, line, gestures, history, to a collective work in which egos and styles overlap, clash, and cohabit in a diaphanous, clandestine composition, using spray paint, paintbrush, pencil, chalk, and other salvaged materials that fall into their hands.

 
Lek (French Kiss, LCA, GNS, RAW, 1984) & Sowat (Da Mental Vaporz)
 
Lek is one of the first generation of Parisian graffiti artists who learnt his craft in the legendary area between La Chapelle and Stalingrad where French street culture emerged. Sowat is a Franco-American graffiti artist who matured in the surroundings of Marseille and Los Angeles, inspired by Chaz Bojorquez, one of the major figures in Californian graffiti who developed “Cholo writing”, a calligraphy created in the 1940s and intended to mark out the territories of Latino gangs.
Lek and Sowat are jointly involved in the practice of Urbex, taking over places that are derelict but with a powerful history – not unreminiscent of Palais de Tokyo. In their large-scale frescos, the typographical motifs traditionally used in graffiti are taken toward a form of architecturally influenced abstraction.

Pour répondre à l'invitation du Palais de Tokyo, Lek et Sowat se sont intéressés aux entrailles du Palais : les espaces secondaires qui n'ont pas vocation à accueillir des expositions et sont habituellement fermés au public. Leur architecture périphérique est minimaliste, marquée par le temps (les recoins sont poussiéreux et couverts de toiles d'araignées, la peinture jaunie, les murs sont abimés). Ces lieux n'existent que pour assurer le bon fonctionnement du centre d’art et répondre aux normes de sécurité exigées.

C'est dans un escalier en plongée que Lek et Sowat vont inviter une dizaine de graffeurs reconnus. Un escalier que l'on découvre après une porte fermée. Un espace qui rappelle les lieux précaires et marginaux empruntés par les graffeurs : les friches désaffectées, les dépôts de trains. Une sortie de secours, comme une ligne de fuite : la ligne de fuite architecturale, la fuite d'un graffeur.

Reproduisant le processus déployé lors de leur projet Mausolée (résidence artistique clandestine qui a réuni une quarantaine de graffeurs pendant plus d'un an dans 40.000 m2 de ruines), Lek et Sowat réunissent des artistes de générations et de pratiques différentes : ceux qui développent leurs graffitis dans les terrains vierges, aux plus radicaux, qui n'interviennent que sur les trains et les métros. Chaque artiste apporte son savoirfaire, son tracé, sa gestuelle, son histoire, dans un travail collectif où les ego et les styles se recouvrent, s'entrechoquent et cohabitent dans une composition vaporeuse et furtive, à la bombe, au pinceau, au crayon, à la craie, et autres matériaux de récupérations qui passent entre leurs mains.

**********************

 

Le Palais sera fermé le 25 décembre et le 1er janvier. Il fermera exceptionnellement à 18h les 24 et 31 décembre.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.