STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Vanessa Quang

Exhibition Detail
PLASTIC NATURE
Curated by: Sang-A Chun
7, rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
France


December 14th, 2012 - February 23rd, 2013
Opening: 
December 13th, 2012 5:00 PM - 9:00 PM
 
Flower Chandelier, Choi Jeong-HwaChoi Jeong-Hwa, Flower Chandelier,
2011, Tissu imperméable, plastique renforcé de fibre, moteur, LED, variables
© Courtesy Auckland Art Gallery Toi o Tamaki & Jeong-Hwa Choi
> ARTISTS
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://galerie-quang.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
info@galerie-quang.com
PHONE:  
+33 1 44 54 92 15
OPEN HOURS:  
Wed-Sat 2-7
TAGS:  
sculpture, landscape, installation, flowers
> DESCRIPTION
Exposition collective

Artistes présentés
Hsia-Fei Chang, Jeong-Hwa Choi, Carole Fékété, Young-In Hong, Sung-Soo Koo.

GVQ, Galerie Vanessa Quang a le plaisir de présenter l’exposition Plastic Nature curatée par Sang a Chun.

Exposition soulevant différents questionnements autour de la fleur, l’un des grands sujets de l’histoire de l’art... Elle présente une sélection d’œuvres illustrant l’ambiguïté du titre « Plastic Nature », qui évoque à la fois la beauté de la nature et un matériau qui n’a, lui, rien de naturel. Donnant un prolongement à cette combinaison antinomique de termes, la fleur, source d’inspiration s’il en est, devient pour les artistes un moyen d’exprimer différents propos sociaux, culturels, esthétiques...

Les assemblages de fleurs synthétiques de Hsia-Fei Chang se présentent généralement sous la forme de bulles de BD, dans lesquelles figurent des phrases ou mots provocateurs. Accrochées sur le mur, ces fleurs de couleur vive prennent l’aspect à la fois décoratif et dérangeant. Utilisées dans les cérémonies funéraires à Taiwan qui peuvent durer plusieurs semaines, les fleurs synthétiques reviennent de manière récurrente dans le travail de l’artiste, comme représentation de la beauté «cheap», et de la fin de quelque chose, ou plutôt d’une fin qui ne laisse personne indifférent.
ans le travail de Jeong-Hwa Choi, la fleur apparaît comme le symbole de l’essor économique de la Corée. « Big Flower », « Breathing Flower », « Flower Flower », « Heart of Flower »… toutes ses œuvres à base de fleurs gonflables représentent à la fois les grands succès du pays et les effets négatifs constituant la face cachée de son incroyable développement. À travers des objets fabriqués industriellement en grosse quantité (paniers en plastique, fleurs synthétiques, perles factices…), l’artiste propose une vision critique sur la culture de masse de la société actuelle.

Les photographies de Carole Fékété invitent à réfléchir sur la nature des choses. Sa série « Les fleurs » se fonde sur une mise en scène précise, sublimée par la lumière, dans laquelle les fleurs apparaissent sculpturales et surpuissantes. Soigneusement choisies en pleine floraison, et loin de la délicatesse des fleurs sauvages, ces fleurs sont souvent des produits d’une nature hybride et conquérante, vouée à toujours plus de spectacularité et de théâtralité. L’illusion d’artificialité est accentuée ici, par les contrastes de couleurs et de texture entre l’arrière-plan et les sujets.

Lors d’un voyage à Delhi, en 2004, Young-In Hong a commencé une série de dessins de fleurs intitulée « Flower drawing ». L’artiste dessine des fleurs avec une machine à coudre, directement sur le tissu. Elle finalise ses œuvres en les signant, mais sa signature est en fait une note qui indique le prix, la date et le lieu d’achat des fleurs. À travers la fleur, dont les anciens appréciaient la beauté éphémère, Hong s’interroge sur la valeur de la beauté dans la société marchande d’aujourd’hui.
Nommé « Photogenic Drawing », l’un des processus photographiques de Sung-Soo Koo ressemble à celui d’un botaniste étudiant une grande variété de végétaux dans son laboratoire. En passant par les étapes telles que la collecte, le lavage, l’empreinte et le moulage des fleurs sauvages, il applique de l’aquarelle sur l’épreuve tirée, afin de réaliser l’image de la fleur originale, et prend enfin dans son appareil de photo cette fleur reconstituée. À travers l’apparence fragile et la beauté naturelle de la fleur plastifiée, Koo présente, en fait, sa vision « cynique » de la photographie. Pour l’artiste, contrairement à l’époque de son invention où l’on pratiquait la photo pour représenter la réalité, celle-ci n’est de nos jours qu’une technique produisant de l’image mécanique.

Dans le cadre de l’exposition « Plastic Nature », Jeong-Hwa Choi présentera ses sculptures de fleurs gonflables, et il réalisera également une installation spécifique au lieu.

Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.