STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

Galerie Les Filles du Calvaire

Exhibition Detail
... communes mesures des dissemblables
17 rue des Filles du Calvaire
75003 Paris
France


September 6th, 2012 - September 22nd, 2012
Opening: 
September 6th, 2012 6:00 PM - 9:00 PM
 
, Dominique GauthierDominique Gauthier
© Courtesy of the artist and Galerie Les Filles du Calvaire
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.fillesducalvaire.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
paris@fillesducalvaire.com
PHONE:  
+33 (0)1 42.74.47.05
OPEN HOURS:  
Tue - Sat 11am-6:30pm
> DESCRIPTION

La galerie a le plaisir de présenter la prochaine exposition de Dominique Gauthier qui s’articulera autour de deux volets, de deux temps d’expositions qui permettront de découvrir les nouvelles séries de l’artiste. En parallèle à cette double présentation, une monographie sur les dix dernières années de créations de Dominique Gauthier paraîtra en août 2012 suite à l’exposition à la Villa Tamaris à la Seyne-sur-Mer.

Je ne peux pas être un peintre abstrait, je ne veux pas être un peintre figuratif. Je me situe à la frontière de la figuration, à moins que la figuration ne soit à la frontière d’autre chose1.

Les ensembles

Dominique Gauthier fait partie de ces peintres qui travaillent par ensembles, terme qu’il préfère à celui de séries, même si les premiers contiennent les secondes, le tout formant une véritable constellation picturale où se mêlent techniques diverses et formats variés. Ces ensembles sont apparus dès le début de sa pratique, à l’aube des années 1980, et n’ont jamais cessé de se développer. Ils ont même eu tendance à proliférer dans les vingt années qui ont suivi, en fonction du déploiement du travail. On pourrait qualifier ces différentes proliférations de séries, sans se contredire avec ce qui précède. En effet, avec le temps et l’expérience, ces différentes séries ont nourri ces ensembles, de manière à les rendre de plus en plus riches, conséquents et nuancés. Au fil des ans, ces ensembles ou ces cycles se sont constitués à partir de forces centrifuges, de telle sorte qu’actuellement, c’est à dire depuis environ dix ans, leur nombre s’est stabilisé et tourne autour de cinq. Le travail s’est-il pour autant limité? Non, il se serait plutôt approfondi, se nourrissant des pratiques antérieures comme pour mieux en dégager quelques lignes de force essentielles, sans pour autant renoncer à diverses recherches picturales et formelles.

Des titres

Qui plus est, ses ensembles sont tous nommés. Leurs titres sont de facto indissociables de leur pratique, puisqu’ils les définissent et les catégorisent, posant là les premières ébauches d’un inventaire. Ils constituent en quelque sorte des bornes dans le parcours du peintre. Pour lui, les titres signifient qu’à un moment donné, le travail s’est penché sur une question précise. C’est pour enregistrer quelque chose de l’ordre du temps. Le titre de l’ensemble vient signifier presque un calendrier, une espèce d’inscription dans l’expérience2. *…+

1 Toutes les citations sont extraites de deux entretiens réalisés avec Dominique Gauthier, le premier à l’occasion de sa double exposition au Musée d’art moderne de Céret (le 21 février 2011) et le second à l’occasion de celle à la Villa Tamaris à La Seyne-sur-Mer (le 18 février 2012)

2 Sur cet passionnant sujet de la dénomination des oeuvres dans l’histoire de l’art du XIXe siècle à nos jours, se référer à La Fabrique du titre. Nommer les oeuvres d’art, sous la direction de Marianne Jakobi, Pierre-Marc de Biasi et Ségolène Le Men, Paris, CNRS Editions, 2012, 460 p.

Si on insiste sur cet aspect, c’est qu’il semble important à la compréhension du travail dans sa globalité, car la pratique de Dominique Gauthier est généreuse dans sa production, riche dans sa diversité stylistique et inscrite volontairement par l’artiste dans sa temporalité personnelle: Les titres constituent une façon de nommer un moment, une époque, une période, une intention, une vision finalement. Ils sont de l’ordre de la nomination, ce sont des noms propres. Le peintre les considère même comme une catégorie de présences d’un immense récit qui n’est pas accompli, Il vient intervenir comme des figures, des personnages actifs d’un grand projet d’écriture plastique, d’écriture picturale. Il insiste et revient sur leur notion d’extériorité: Effectivement ils sont de l’ordre de l’extériorité par rapport à l’engagement pratique et pictural, par rapport à ce que l’on voit. *…

La nuance est judicieuse, car tout ce qui précède semblerait vouloir signifier que le travail de Dominique Gauthier est difficile d’accès, ce qui n’est absolument pas le cas. Selon les cycles abordés, sa pratique picturale peut aller du minimalisme tiré au compas au baroque échevelé, de l’abstraction rigoureuse aux frontières de la figuration, Selon les cycles, il travaille tant le noir et blanc que la couleur, utilise les grands comme les petits formats, et il peut tout aussi bien épuiser des démarches quasi sérielles que laisser le travail évoluer par accident, certes maîtrisé en partie. *…

Constamment en équilibre entre ces différentes polarités (j’alterne des périodes squelettiques à des périodes polychromes très exubérantes), sa peinture semble vouloir laisser s’épaissir le mystère à chaque fois que l’on désire s’en approcher de plus près, pour en comprendre les relations auxquelles nous invite son auteur. Les pistes qu’il nous lance, les indices qu’il nous distille, les clés qu’il nous donne, ne font qu’entrouvrir des portes qui, à peine entrebâillées, amplifient nos interrogations. Elles nous entraînent dans d’autres arcanes de sa peinture et nous invitent à en découvrir les subtilités ou les mises en cause, comme le révèle le titre d’un cinquième ensemble, de moins en moins marginal et combien révélateur des ramifications de l’oeuvre: les Réponses à la réponse

Car la peinture de Dominique Gauthier est tout sauf superficielle, parce que les dérives sont contrôlées et les contraintes débridées. Le geste peut être aussi précis et contrôlé que les hasards bienvenus et appréciés, être aussi rapide que ceux-là sont lents. *…


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.