STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Paris

galerie hussenot

Exhibition Detail
CIPRIAN MURESAN
5 bis, rue des Haudriettes
75003 Paris
France


May 12th, 2012 - June 20th, 2012
 
portrait of Bas Jan Ader, Ciprian MuresanCiprian Muresan, portrait of Bas Jan Ader
© Courtesy of the artist and galerie hussenot
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.galeriehussenot.com
NEIGHBORHOOD:  
3rd Arrondissement
EMAIL:  
info@galeriehussenot.com
PHONE:  
+33 (0)1.48.87.60.81
OPEN HOURS:  
Tue - Sat 11am-1pm, 2-7pm
TAGS:  
installation
> DESCRIPTION

Ciprian Muresan travaille à partir d’oeuvres artistiques et littéraires qu’il s’approprie et inscrit dans une réflexion transversale sur l’histoire récente de la Roumanie et des pays de l’Est, et plus généralement sur les réalités du monde contemporain.  Ses oeuvres (vidéos, dessins ou installations) reprennent et détournent des oeuvres iconiques de l’art moderne et contemporain, qu’il contextualise et sur lesquelles il porte un regard parfois ironique et désenchanté. Faisant aussi référence à la littérature, Muresan analyse les structures du pouvoir, le conditionnement des idéologies – politiques, religieuses ou économiques. Dans des oeuvres souvent grinçantes, il évoque les réalités de la Roumanie d’aujourd’hui : le rapport ambivalent à l’histoire récente, les changements politiques et d’idéologie (notamment la fin du communisme), la fascination des pays de l’Ouest et la perte des traditions locales.

Mais si la situation des pays de l’Est est un point de départ, elle s’inscrit dans une réflexion plus globale sur le monde contemporain, marqué par la fin des utopies et dominé par le divertissement – une culture globalisée et consensuelle. La référence aux formes du divertissement permet à l’artiste de porter un regard décalé ; l’humour et le jeu sont utilisés comme véhicule des idées. Sur ce terrain de jeu “recyclé“, la figure de l’enfant occupe une place de choix ; petite “éponge“ conditionnée par les idéologies ambiantes, il est le symptômes de sociétés , au coeur de la construction de l’identité et de l’uniformisation de la pensée.

Qu’elles abordent des questions directement politiques ou historiques, ou empruntant des chemins plus poétiques, humoristiques ou évocateurs, les oeuvres de Ciprian Muresan proposent une réflexion sur les différentes réalités du monde contemporain.

Les oeuvres exposées dont la plupart sont présentées ici pour la première fois suivent et reconfigurent les thèmes centraux de son travail ; la condition de l’enfance, le rapport avec l’histoire de l’art, le paradoxe des expériences humaines.

Les cartes militaires sont aujourd’hui de simples objets d’archives, ayant surtout une signification esthétique. Dans La Carte (2012) Mureşan prend comme point de départ une carte militaire de l’empire Austo-Hongrois, en demandant à des enfants de 4 à 13 ans de copier chacun une partie, sans connaître l’ensemble. Démembré, le résultat devient une abstraction: tirets, bâtons, ligne ponctuée, chiffres, des éléments utilisés à l’école mais qui, ajoutés les uns aux autres, restitués en tant qu’ensemble, peuvent devenir une arme, tout comme les soldats manipulés par les officiers n’avaient pas besoin de connaître ou de maîtriser quelque “art de la guerre” pour être létales.


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.