BEGIN:VCALENDAR VERSION:2.0 CALSCALE:GREGORIAN PRODID:iCalendar-Ruby VERSION:2.0 BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Explorez Mars fait la lumiè\;re sur les mythes qui circulent sur la «\; planè\; te rouge »\; et sur \; les dé\;couvertes scientifiques r&eac ute\;alisé\;es par les diffé\;rentes expé\;ditions spatia les. Vous ê\;tes donc convié\; à\; un passionnant voyage e n contré\;e martienne. Prê\;t au dé\;collage ?

\n
Sé\;quence 1 - Les hublots
\n

Vous entrez dans l'expo : vous & ecirc\;tes dé\;sormais loin de la Terre\, dans l&rsquo\;espace\, invi té\; à\; é\;couter la fresque historique é\;voquant l&rsquo\;origine de Mars\, sa formation\, son é\;vo lution...

\n
Sé\;quence 2 - Les rovers
\n

Encore inacce ssible à\; l&rsquo\;homme\, Mars est visité\;e par des robots. Grâ\;ce aux informations transmises par ces &ldquo\;explorateurs&rdquo \; qui survolent et parcourent la planè\;te Mars\, vous allez approch er la ré\;alité\; martienne. La zone d&rsquo\;exposition des ro vers (astromobiles) pré\;sente cinq maquettes en taille ré\;ell e\, dé\;crites sur des cartels en braille. Vous pouvez aussi toucher une maquette du rover Curiosity en taille ré\;duite et en imp ression 3D. Le rover Curiosity a é\;té\; conç\;u pour parcourir 20 km et pour gravir des pentes de 45 degré\;s. Au co urs de ses dé\;placements\, il est pré\;vu qu&rsquo\;il analyse environ 70 é\;chantillons de roche et de sol martien. Cette mission interplané\;taire est considé\;ré\;e comme la plus ambiti euse de la dé\;cennie.

\n
Sé\;quence 3 - La salle de contrô\;le
\n

Vous accé\;dez ensuite à\; la salle de c ontrô\;le\, assistez au dé\;collage et à\; l'atterrissage des sondes\, suivez en direct le satellite\, partagez la tension dans la sa lle avec les é\;quipes des agences spatiales... Vous pouvez entendre les commentaires des mé\;dias ainsi que l&rsquo\;analyse des scientif iques. Un film explique le pilotage d&rsquo\;un rover\, une plongé\;e en direct dans une mission spatiale !

\n
Sé\;quence 4 - La salle mé\;té\;orite
\n

Tel un chercheur d&rsquo\;or d&eacu te\;couvrant une pé\;pite\, vous pouvez toucher une mé\ ;té\;orite et comprendre son origine. Aucune sonde ni aucun rover n&rsquo\;est pour l&rsquo\;instant revenu sur Terre avec des é\ ;chantillons\, mais les scientifiques ont dé\;couvert des roches &eac ute\;jecté\;es dans l&rsquo\;espace aprè\;s un impact violent e ntre la «\; planè\;te rouge »\; et un asté\;roï\; de\, grâ\;ce à\; des é\;tudes chimique et miné\;ralo gique. La tranche pré\;senté\;e ici est une shergottite basalti que et provient d&rsquo\;une mé\;té\;orite é\;jecté \;e de Mars il y a environ un million d&rsquo\;anné\;es\, tombé \;e sur Terre il y a 60 000 ans environ. Elle a é\;té\; trouv&e acute\;e en 1998 dans le dé\;sert du Sahara libyen\, sur le plateau d e Dar Al Gani.

\n
Sé\;que nce 5 - La galerie des manips
\n

Analysez les ré\;sultats provenant des informations envoyé\; es par les rovers. Six manipulations vous alertent sur les pro prié\;té\;s physiques de Mars\, comparé\;es à\; celles de la Terre : la duré\;e d&rsquo\;un jour\, d&rsquo\;une ann& eacute\;e\, les saisons\, les masses des planè\;tes\, le poids des ro vers\, la perception des couleurs\, l&rsquo\;eau\, la vie...

DTEND:20160828 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160209 GEO:48.8688406;2.3101721 LOCATION:Le Palais de la découverte\,Avenue Franklin-D -Roosevelt \nParis\, 750008 SEQUENCE:0 SUMMARY:Explorez Mars UID:426208 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:
\n
\n
\n
\n< div class="contenu">\n

Hé\;loï\;se Chochois \, une illustratrice\, a vé\;cu quatre mois dans un laborato ire de Physique\, pour dé\;couvrir "de l'inté\;rieur" le monde de la physique.

\n

Elle a partagé\ ; la vie des physiciens au quotidien\, et chacune de ses expé\;rience s lui a inspiré\; un petit ré\;cit graphique\, où\; elle raconte l'univers de la recherche fondamentale. Ces ré\;cits drô \;les et attachants font l'objet de cette exposition. Dé\;couvrez-y\n

    \n
  • la vie d'un doctorant jusqu'au jour de sa soutenance\,
  • \n
  • les nuits blanches d'une chercheuse dans un Synchrotron\,
  • \n
  • la physique des ultra-basses tempé\;rature s et ses bizarreries quantiques\,
  • \n
  • et mê\;me les surprises de s chercheurs quand ils rencontrent le grand public !
  • \n
\n

Un projet à\; retrouver é\;galement en bd sur \;www.chezlesphysiciens.fr.

\n

Ce projet a é\;té\; mené\; avec une &eac ute\;quipe de recherche\, "La Physique Autrement"\, qui so uhaite renouveler la vulgarisation à\; travers des collaborations ave c des designers\, des artistes\, ou des illustrateurs.

\n
\n
\ n
\n
\n DTEND:20160828 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160420 GEO:48.8688406;2.3101721 LOCATION:Le Palais de la découverte\,Avenue Franklin-D -Roosevelt \nParis\, 750008 SEQUENCE:0 SUMMARY:Infiltrée chez les physiciens UID:426207 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION: DTEND:20161217 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20161015 GEO:48.8253985;2.3735952 LOCATION:Galerie Laurent Godin - 36 rue Eugène Oudiné\,36 rue Eugène Oudiné \nParis\, 75013 SEQUENCE:0 SUMMARY:La clinique du monde\, Wang Du UID:426201 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20161015T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20161015T180000 GEO:48.8253985;2.3735952 LOCATION:Galerie Laurent Godin - 36 rue Eugène Oudiné\,36 rue Eugène Oudiné \nParis\, 75013 SEQUENCE:0 SUMMARY:La clinique du monde\, Wang Du UID:426202 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Come join us to celebrate our 100th show in Paris! This very special exhibition will feature iconic pieces from the gallery's beginning s to today.

DTEND:20161008 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160910 GEO:48.8548861;2.3395429 LOCATION:Galerie Kreo\,31\, rue Dauphine \nParis\, 75006 SEQUENCE:0 SUMMARY:100! UID:426199 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160910T210000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160910T150000 GEO:48.8548861;2.3395429 LOCATION:Galerie Kreo\,31\, rue Dauphine \nParis\, 75006 SEQUENCE:0 SUMMARY:100! UID:426200 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION: DTEND:20160925 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160827 GEO:48.8598435;2.3635019 LOCATION:Galerie Art' et Miss\,14\, rue Ste Anastase \nParis\, 75003 SEQUENCE:0 SUMMARY:Art Abstrait\, Jean-Claude Atzori\, Nadia Barbotin\, Jean-Claude De laigle\, Marie-Françoie Dussenne\, Jonath\, Juanca\, Katia Kay\, Louise Lar ose\, Michel Narbonne\, Jean-Pierre Querin\, Annie Sliwka\, Vincent Terrien UID:426197 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160910T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160910T180000 GEO:48.8598435;2.3635019 LOCATION:Galerie Art' et Miss\,14\, rue Ste Anastase \nParis\, 75003 SEQUENCE:0 SUMMARY:Art Abstrait\, Jean-Claude Atzori\, Nadia Barbotin\, Jean-Claude De laigle\, Marie-Françoie Dussenne\, Jonath\, Juanca\, Katia Kay\, Louise Lar ose\, Michel Narbonne\, Jean-Pierre Querin\, Annie Sliwka\, Vincent Terrien UID:426198 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Né\; en 1981 à\; C alauan aux Philippines\, Ryan Arbilo vit à\; Paris depuis 2004\, o&ug rave\; il travaille comme photographe et vidé\;aste.

\n

En 2009\, il initie une sé\;rie de portraits de femmes de mé\;nage philippines travaillant dans les quartiers ais&ea cute\;s de Paris. Intitulé\;e Chicken hands\, la sé\;r ie rend hommage à\; ces femmes venues en France proposer leur main-d& rsquo\;&oelig\;uvre\, afin de pouvoir subvenir aux besoins de leur famille\ , souvent resté\;e \;en Asie. Aprè\;s une exposition en 201 4 \;au Thé\;â\;tre des Varié\;té\;s de Monaco\, Chicken hands est exposé\;e pour la premiè\;re fois en France.

DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Chicken Hands\, Ryan Arbilo UID:426195 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Chicken Hands\, Ryan Arbilo UID:426196 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Fatima. Ce pré\;nom d&rs quo\;une hé\;roï\;ne de la litté\;rature cubaine moderne es t\, à\; La Havane\, un symbole. Symbole de combat et d&rsquo\;espoir de celles qui\, né\;es dans un corps d&rsquo\;homme\, se savent femme . Profondé\;ment. Se veulent femme. Totalement. Au point de soumettre leur corps au lent et douloureux processus de mé\;tamorphose.

\n< p style="text-align: justify\;">Introduit par son é\;pouse Marisa Cas tro au sein de cette communauté\; dont elle dé\;fend la dignit& eacute\; et les droits\, Paolo Titolo nous ré\;vè\;le\, dans le ur intimité\;\, une somptueuse sé\;rie de portraits de ces homm es qui ont choisi d&rsquo\;ê\;tre femme. Certaines sont dé\;j&ag rave\; papillon\, d&rsquo\;autres se dé\;gagent à\; peine de le ur chrysalide. \;Par-delà\; les visages maquillé\;s\, les c orps humbles ou triomphants dé\;voilé\;s\, les colifichets\, le s paillettes et les dé\;cors de pacotille\, le photographe a saisi le s regards. Des regards où\; se lisent l&rsquo\;espoir\, la crainte\, la joie\, l&rsquo\;attente\, la volupté\;\, le dé\;fi triomphan t d&rsquo\;ê\;tre enfin soi-mê\;me. Au fil des portraits\, c&rsqu o\;est l&rsquo\;â\;me humaine\, nue\, fragile\, qui nous est livr&eacu te\;e.

\n
\n

Editio n

\n

Un catalogue\, publié\; aux É\;ditions de A à\; Z\, accompagne l&rsquo\;exposition.

\n DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Translúcidas\, Paolo Titolo UID:426193 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Translúcidas\, Paolo Titolo UID:426194 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:
\n
\n

Dans les photographies de Martin d&rsquo\;Orgeval\, tout est visible sauf l&rsqu o\;essentiel qui reste opaque\, caché\;. Grâ\;ce à\; son e nvoû\;tante observation de la ré\;alité\;\, il atteint une forme d&rsquo\;é\;blouissement suscité\; à\; la fois par l'aura de ses photographies et par l&rsquo\;incertitude qui s&rsquo\;insta lle à\; mesure qu&rsquo\;on les regarde : Qu&rsquo\;avons-nous devant les yeux ? Est-ce plat\, profond ou en relief ? S&rsquo\;agit-il d&rsquo\; une ombre ré\;elle ou seulement imagé\;e ?

\n
\n

En laissant planer le doute\ , il nous amè\;ne à\; nous rapprocher\, à\; voir et &agra ve\; \;revoir. Entre maté\;rialité\; et immat&eacu te\;rialité\;\, il fait appel à\; nos sens dans une expé\ ;rience \;de l&rsquo\;espace et du temps\, et nous fait regarder avec u ne rare concentration des é\;lé\;ments simples et universels &n dash\; l&rsquo\;ombre\, la lumiè\;re et la couleur\, le bois\, la pie rre ou la poussiè\;re. «\; \;Revoir \;parle de notre dé\;sir de toucher\, notre dé\;sir de croire. \;&raqu o\; dit Martin d&rsquo\;Orgeval. L&rsquo\;exposition rassemble les deux s&e acute\;ries les plus ré\;centes de l&rsquo\;artiste\, ainsi que les p hotographies des sé\;ries pré\;cé\;dentes qui les annonce nt &ndash\; et qui l&rsquo\;ont conduit à\; travers ses recherches &a grave\; é\;laborer un langage indé\;pendant.

\n
\n

Commissaire d&rsquo\;exposition

\n

Domitille Azzi

\n
\n
\n

Edition

\n

Un catal ogue\, publié\; aux É\;ditions 213\, accompagne l&rsquo\;exposi tion.

\n
\n
\n
\n
DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Revoir\, Martin d’Orgeval UID:426191 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Revoir\, Martin d’Orgeval UID:426192 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Il y a vingt ans\, Gotscho exp osait pour la premiè\;re fois à\; la MEP ses «\; photograp hies habillé\;es »\;\, de grandes images du corps hors norme de l&rsquo\;artiste photographié\; par Nan Goldin sur lesquelles sont co usues\, à\; mê\;me le tirage\, de spectaculaires robes sign&eacu te\;es des plus grands couturiers des anné\;es 1990.

\n

Sur une proposition de Jean-Luc Monterosso\, Gotscho ré\;investit les lieux pour une confrontation iné\;dite avec se s propres cré\;ations\, dans une exposition qui mê\;le les &oeli g\;uvres d&rsquo\;origine\, leurs ré\;appropriations ré\;centes et des cré\;ations in situ té\;moignant toutes d&rsqu o\;une mê\;me effervescence cré\;ative. Affirmant son goû\; t de la rupture\, du contraste parfois dé\;rangeant\, Gotscho confron te sans tabou les univers et les pratiques\, proposant une immersion sensor ielle et en volumes qui mê\;le photographies\, installations et cr&eac ute\;ation sonore. Gotscho malmè\;ne les images\, son image\, et prop ose au visiteur un «\; \;remix \;»\; de vingt anné\ ;es de carriè\;re\, où\; la fragilité\; de l&rsquo\;artis te se ré\;vè\;le dans un point de couture\, un tirage froiss&ea cute\;\, l&rsquo\;angle mort d&rsquo\;un miroir.

\n
\n

Avec le soutien de

\n

Imag&rsquo\;in Productions

\n
\n

MÉ\;CÉ\;NAT DE COMP&E acute\;TENCE

\n

Traduction des textes d &rsquo\;exposition ré\;alisé\;e grâ\;ce au mé\;c&eac ute\;nat de compé\;tence de l&rsquo\;agence THOMAS-HERMÈ\;S

DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Gotscho Remix\, Gotscho UID:426189 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Gotscho Remix\, Gotscho UID:426190 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:
\n
\n

&Eacu te\;laboré\;e suite à\; la catastrophe de Fukushima en mars 201 1\, l&rsquo\;exposition a é\;té\; pensé\;e comme un parco urs sensoriel à\; travers une sé\;rie de photographies et d&rsq uo\;installations plastiques et vidé\;o. S&rsquo\;interrogeant sur la repré\;sentativité\; de l&rsquo\;invisible\, Hé\;l&egrav e\;ne Lucien et Marc Pallain cherchent à\; ré\;vé\;ler le s traces de cet accident.

\n
\n

Pour montrer l&rsquo\;empreinte de la radioactivité \; ils ont dé\;posé\; des films radiographiques sur les zones i rradié\;es pendant des duré\;es variables et à\; diff&eac ute\;rents niveaux de radiation. Ce procé\;dé\;\, reposant sur le principe photographique\, a produit des «\; \;chronoradiogramme s \;»\;\, repré\;sentations temporelles du dialogue entre la mé\;moire imprimé\;e sur le film radiographique et la ré \;alité\; changeante de la zone. Ce dispositif\, qui constitue le c&o elig\;ur du projet\, entre en ré\;sonnance avec des photographies pri ses sur la zone\, des montages vidé\;o et des sculptures ré\;al isé\;es pour l&rsquo\;occasion\, autant d&rsquo\;é\;lé\;m ents qui s&rsquo\;imposent comme ré\;vé\;lateurs d&rsquo\;une r é\;alité\; invisible.

\n
\n

Avec le soutien de

\n

Jacques Salles\, Pierre de Bonneville\, Emmanuelle Dittmer\, Joë\;l Foulon\, Bernard Miyet\, Lionel Plessy\, Michel Peyroux\, Lé\;onidas Kalogeropoulos (Mé\;diations et Arguments)\, Actuasyl.

\n
\n
\n
\n
DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Fukushima : l'invisible révélé\, Hélène Lucien\, Marc Pallain UID:426187 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Fukushima : l'invisible révélé\, Hélène Lucien\, Marc Pallain UID:426188 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

A l&rsquo\;origine\, un arbre. Celui qui trô\;ne dans la cour de l&rsquo\;hô\;tel de Cantobre\, et qui ombrage la Maison Europé\;enne de la Photographie. En reprena nt les codes du processus photographique\, Anne Claverie\, plasticienne et performeuse\, transforme la vitrine de la MEP en une chambre noire dans laq uelle une sculpture reproduisant l&rsquo\;arbre de Cantobre occupe l&rsquo\ ;espace.

\n

Composé\; de plexiglas s\, renversé\; et prenant ses racines dans le plafond\, il s&rsquo\;i mpose comme une onde lumineuse au milieu de cette chambre noire et rappelle l&rsquo\;image qui se cré\;e dans la camera obscura. Immerg é\;s\, les visiteurs se retrouvent de maniè\;re symbolique au c entre du processus de fabrication de l&rsquo\;image\, expé\;rimentant ainsi le phé\;nomè\;ne revisité\; du sté\;nop&eacu te\;. Dans son travail photographique\, Anne Claverie travaille à\; r é\;concilier image et volume par l&rsquo\;intervention directe de l&r squo\;outil sur l&rsquo\;impression photo. Avec Onde\, cré\; é\;e spé\;cialement pour la MEP\, l&rsquo\;artiste aspire &agra ve\; saisir le passage entre le volume et la cré\;ation de son image. Anne Claverie sculpte la lumiè\;re.

\n

MÉ\;CÉ\;NAT DE COMPÉ\;TENCE

\n

Traduction des textes d&rsquo\;exposition ré\;alis&e acute\;e grâ\;ce au mé\;cé\;nat de compé\;tence de l &rsquo\;agence THOMAS-HERMÈ\;S

DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Onde\, Anne Claverie UID:426185 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Onde\, Anne Claverie UID:426186 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Les images d&rsquo\;Herb Ritts  \;sont un miracle de lé\;gè\;reté\; et d&rsquo\;harm onie\, la repré\;sentation d&rsquo\;un é\;quilibre rare\, impos sible à\; tenir\, mais qui s&rsquo\;imprime pour toujours sur le papi er photo et passe par le dosage attentif des é\;lé\;ments natur els\, l&rsquo\;exaltation du corps\, l&rsquo\;é\;vidence de la lumi&e grave\;re sur les visages. En parcourant les unes aprè\;s les autres les photos de Ritts\, nous voyons le monde non pas tel qu&rsquo\;il se mani feste\, mais tel que nous le voudrions\, n&rsquo\;offrant que des journ&eac ute\;es parfaites\, des ciels bleus\, des corps lisses et des visages insou ciants. On retrouve dans toutes ses photographies les é\;lé\;me nts naturels dont se nourrissait son regard &mdash\; le vent\, la lumi&egra ve\;re et la terre de Californie\, l&rsquo\;horizon à\; perte de vue\ , les espaces immenses &mdash\; ainsi que les corps des modè\;les mas culins et fé\;minins\, leurs regards\, leurs vê\;tements. Le r&e acute\;sultat est une combinaison rare et pré\;cieuse de ces ingr&eac ute\;dients et son &oelig\;uvre photographique un ensemble mesuré\; d e spontané\;ité\; et de composition\, de glamour et d&rsquo\;im mé\;diateté\;\, de poses sophistiqué\;es et d&rsquo\;amus ement pur.

\n

Ritts ne se contente pas d e statues vivantes\, formes parfaites du corps humain\, il aime é\;vo quer aussi la maté\;rialité\; de ce qu&rsquo\;il photographie. Il cherche comment rendre sur le papier la tonalité\; sé\;rieus e d&rsquo\;un tissu\, conserver l&rsquo\;aura de plaisir qui entoure un v&e circ\;tement de haute couture\, mettre en relation l&rsquo\;air dense d&rsq uo\;une journé\;e de soleil et de vent avec le sable du dé\;ser t et la peau d&rsquo\;un modè\;le. Il met l&rsquo\;accent sur la cons istance tactile des maté\;riaux\, exalte la peau humaine dans son con tact avec l&rsquo\;eau\, les grains de sable\, le voile du vê\;tement qui la couvre ou de la boue qui la contraint comme dans une cage. Pour chaq ue image\, le photographe cré\;e un nouveau ré\;seau de tension s et nous observons\, au fil des images\, comment un corps ré\;agit & agrave\; l&rsquo\;eau qui le frappe\, au vent qui le caresse\, au soleil qu i le brû\;le\, selon un hasard plastique de la vision où\;\, ent re pureté\; des formes et allé\;gresse ambiante\, il semble que tout peut arriver.

\n

Aimer la photogra phie\, l&rsquo\;observer\, l&rsquo\;é\;tudier \;: Herb Ritts a &e acute\;té\; aussi un grand collectionneur qui professait un goû\ ;t pré\;cis et sû\;r pour les grands maî\;tres europé \;ens &mdash\; Kertesz\, Umbo\, les avant-gardes du dé\;but du vingti è\;me siè\;cle et la photographie de mode allemande &mdash\;\, les Amé\;ricains &mdash\; Weston bien sû\;r et Paul Strand\, Edw ard Curtis\, Berenice Abott\, Diane Arbus\, Mike Disfarmer\, Dorothea Lange \, Edward Steichen &mdash\; et ses contemporains\, depuis son ami et mentor Helmut Newton jusqu&rsquo\;à\; Peter Beard\, en passant par Richard Avedon\, Robert Mapplethorpe\, Duane Michaels. Une galerie d&rsquo\;auteurs où\; nous retrouvons aujourd&rsquo\;hui la source d&rsquo\;inspirati on de nombreuses photos de Ritts ainsi que ses sujets les plus chers comme l&rsquo\;é\;tude du corps\, le soin du dé\;tail\, l&rsquo\;obje t dé\;tourné\; de dé\;rivation surré\;aliste\, l&rs quo\;expé\;rimentation en matiè\;re de composition\, les jeux d e lumiè\;re\, le rendu de l&rsquo\;atmosphè\;re.

\n

On peut assuré\;ment dire qu&rsquo\;Herb Ritt s a changé\; la faç\;on de considé\;rer la photographie c ommerciale par rapport à\; la photographie artistique ou en tout cas à\; vocation de recherche. Et pas seulement parce qu&rsquo\;il a intr oduit dans chacun de ses cliché\;s une sensibilité\; tangible\, un jeu intense et prenant\, mais aussi parce qu&rsquo\;il a mené\; s on travail avec une conscience profonde de la complexité\; du geste p hotographique\, de sa valeur\, de son sens et de son histoire.

\n

Exposition ré\;alisé\;e en co llaboration avec Fondazione Forma per la Fotografia\, Milan et Herb Ritts F oundation\, Los Angeles

DTEND:20161030 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:En pleine lumière\, Herb Ritts UID:426183 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160907T200000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20160907T110000 GEO:48.8550092;2.3592596 LOCATION:Maison Européenne de la Photographie\,5/7 rue de Fourcy \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:En pleine lumière\, Herb Ritts UID:426184 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Temps fort de sa programmation de la rentré\;e\, le MAC VAL consacre son espace d&r squo\;exposition temporaire à\; l&rsquo\;artiste Jean-Luc Verna.

\ n

Avec cette premiè\; re monographie dans une institution musé\;ale en France\, celui-ci so uhaite accomplir un «\; geste de dé\;position »\;\, comme p our marquer une envie d&rsquo\;entamer autre chose\, aprè\;s une long ue carriè\;re d&rsquo\;un quart de siè\;cle. Pionnier de sa g&e acute\;né\;ration dans la pratique du dessin contemporain\, bien avan t l&rsquo\;engouement que l&rsquo\;on connaî\;t\, Jean- Luc Verna livr e au MAC VAL un art qui dé\;coule d&rsquo\;un corps dans tous ses &ea cute\;tats et dans tous les mé\;diums possibles. Il est ici question de dessin\, au mê\;me titre que la photographie\, l&rsquo\;installatio n\, la musique\, et la danse.

\n

«\; Il s&rsquo\;agit moins de donner à\; voir des objet s d&rsquo\;art\, mais bien au contraire de donner à\; é\;prouve r et retranscrire en espace l&rsquo\;expé\;rience singuliè\;re de l&rsquo\;art de Jean-Luc Verna »\; pré\;cise le commissaire d e l&rsquo\;exposition\, Frank Lamy.

\n

Artiste pluridisciplinaire : dessinateur\, auteur\, danseur\ , choré\;graphe\, metteur en scè\;ne\, comé\;dien\, Jean- Luc Verna place le corps au centre de son travail\, dans toutes ses dimensi ons et humeurs \; tour à\; tour glorieux\, misé\;rable\, jouiss ant\, souffrant\, vivant. Il utilise le dessin comme il utilise son corps e t sa peau\, comme un espace à\; travestir autant qu&rsquo\;à\; embellir\, à\; transformer autant qu&rsquo\;à\; cé\;l&eac ute\;brer.

\n

Son univer s\, entre culture savante et culture populaire\, est jalonné\; de r&e acute\;fé\;rences artistiques\, mythologiques\, ciné\;matograph iques et musicales et peuplé\; de fantô\;mes\, de pré\;sen ces\, d&rsquo\;amis tels Bruno Pelassy\, Brice Dellsperger ou Gisè\;l e Vienne&hellip\;

\n

Le parcours ré\;trospectif dans l&rsquo\;oeuvre\, ponctué\; de nou velles productions\,met en exergue la constance et la ré\;currence de s motifs et pré\;occupations de Jean-Luc Verna.

\n

La scé\;nographie stricte et carr&ea cute\;e\, entre en contradiction avec la dimension baroque\, carnavalesque et presque grotesque de l&rsquo\;oeuvre.

\n

Au centre\, un dispositif scé\;nique s&rsquo\;imp ose tant comme installation que comme scè\;ne à\; activer par l &rsquo\;artiste pendant toute la duré\;e de l&rsquo\;exposition.

\ n

Une bande son\, omnipré\;sente\, vi ent s&rsquo\;inscrire dans un parcours «\; au clair de lune »\; e t permet\, à\; l&rsquo\;instar d'une lumiè\;re spé\;ciale ment cré\;é\;e pour l'occasion\, d'inciter le public à\; entrer dans le monde de l&rsquo\;artiste \; un monde qui peut paraî\;t re aussi sombre que porteur de signes du renouveau. L&rsquo\;exposition n&r squo\;est d&rsquo\;ailleurs pas sans é\;voquer une danse macabre\, &l aquo\; pas gothique mais forcé\;ment New wave ! »\;\, souligne J ean-Luc Verna\, comme une é\;pitaphe\, mais une pulsion de vie aussi\ , pour symboliser une page qui se tourne\, une ré\;trospective pour m ieux renaî\;tre&hellip\;

\n

Pendant toute sa duré\;e\, l&rsquo\;exposition est ponctu&ea cute\;e d&rsquo\;é\;vé\;nements\, tant musicaux\, choré\; graphiques que ciné\;matographiques. Temps forts attendus de cette pr ogrammation\, un ciné\;-concert de Steven Severin\, un spectacle de C atherine Robbe-Grillet et Beverly Charpentier\, une performance de Jean-Mic hel Espitallier (poè\;te) et Valeria Giuga (danseuse\, choré\;g raphe et notatrice Laban)\, un concert de «\; I Apologize »\;\, d es cartes blanche aux labels Les Disques en Rotin Ré\;unis cré\ ;é\; par Arnaud Maguet\, Southern Lord Records\, cré\;é\; par Stephen O&rsquo\;Malley et Greg Anderson et Optical Sound cré\;& eacute\; par Pierre Belouin et P. Nicolas Ledoux\, ainsi que la ré\;a ctivation en fé\;vrier 2017 de «\; I Apologize »\;\, une oe uvre polymorphe qualifié\;e de «\; post dramatique »\;\, de Gisè\;le Vienne.

\n

Le catalogue ré\;alisé\; pour l'occasion rassemble des texte s de Laurent Devè\;ze\, Alexia Fabre\, Frank Lamy\, Emmanuelle Lequeu x\, Philippe Liotard\, Corinne Rondeau\, Claude-Hubert Tatot\, Bernard Voui lloux et un entretien avec Valé\;rie Da Costa.

\n

Jean-Luc Verna est né\; en 1966\, il vit et trava ille à\; Paris. Il est repré\;senté\; en France par la ga lerie Air de Paris. http://www.airdeparis.com/artists/jean-luc-verna/< /p> DTEND:20170226 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20161022 GEO:48.792132;2.386389 LOCATION:MAC/VAL (Musée d'art contemporain du Val-de-Marne)\,Place de la Li bération Boîte postale 147\nVitry-sur-Seine cedex\, France 94404 SEQUENCE:0 SUMMARY:Vous n’êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non Rétrospective\, J ean-Luc Verna UID:426181 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20161022T190000 DTSTAMP:20160825T151645 DTSTART:20161022T120000 GEO:48.792132;2.386389 LOCATION:MAC/VAL (Musée d'art contemporain du Val-de-Marne)\,Place de la Li bération Boîte postale 147\nVitry-sur-Seine cedex\, France 94404 SEQUENCE:0 SUMMARY:Vous n’êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non Rétrospective\, J ean-Luc Verna UID:426182 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION: DTEND:20161015 DTSTAMP:20160825T151646 DTSTART:20160903 GEO:48.8611221;2.3580166 LOCATION:Galerie Anne Barrault\,51 rue des Archives \nParis\, F- 75003 SEQUENCE:0 SUMMARY:Solo Exhibition\, Dominique Figarella UID:426178 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

En attendant l'exposition "Tou s à\; la plage"\, qui sera pré\;senté\;e à\; la
Cité\; de l'architecture et du patrimoine du 19 octobre 2016 au 20 fé\;vrier 2017\, dé\;couvrez le cahier d 'activité\;s paru chez ACTES SUD junior !

\n

Le dé\;veloppement des bains de mer au XIX e siè\;cle a favorisé\; l&rsquo\;é\;mergence d&rsquo\;une architecture propre aux villes balné\;aires. De Cabourg à\; Ar cachon\, ce cahier d&rsquo\;activité\;s plongera le jeune lecteur dan s l&rsquo\;univers des cabines de plage et des casinos\, et lui permettra d &rsquo\;occuper les moments d&rsquo\;ennui et les jours de pluie lors de se s vacances\, à\; la mer ou ailleurs ! Inventer un cliché\; de c arte postale\, reproduire un châ\;teau de sable à\; la maison\, ou encore cré\;er sa propre ligne de maillots de bain : un programme estival parfait\, dè\;s 8 ans.

\n

Plus d'infos : http://www.actes-sud-junior.fr/9782330063252-l-aura-a-li

DTEND:20170220 DTSTAMP:20160825T151646 DTSTART:20161019 GEO:48.8628656;2.2878426 LOCATION:Cité de l'architecture et du Patrimoine\,1 place du Trocadéro \nPa ris\, 75016 SEQUENCE:0 SUMMARY:Tous à la plage! UID:425968 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20161019T190000 DTSTAMP:20160825T151646 DTSTART:20161019T110000 GEO:48.8628656;2.2878426 LOCATION:Cité de l'architecture et du Patrimoine\,1 place du Trocadéro \nPa ris\, 75016 SEQUENCE:0 SUMMARY:Tous à la plage! UID:425969 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DESCRIPTION:

Temporary T itle\, 2015 est une exposition conç\;ue avec dix-huit interpr&eg rave\;tes se relayant pour former et dé\;former des groupes ou assemb lé\;es et composer un paysage en perpé\;tuelle transformation. Nus\, les interprè\;tes oscillent entre des pré\;sences aux app arences sculpturales\, animales\, vé\;gé\;tales\, mé\;can iques... Ils s&rsquo\;approchent parfois des spectateurs pour engager des c onversations. Dans cette situation\, les visiteurs entrent et sortent &agra ve\; leur gré\;. Cette exposition interroge les distinctions entre su jet et objet\, humain et inhumain\, et permet l&rsquo\;expé\;rience d u processus et de ses transformations silencieuses.

Conception : Xavier Le Roy
Collaboration artistique : Scarlet Yu
Avec : Alexandre Achour\, Jorge Alencar\, Salka Ardal Rosengren\, Sa&scaron\;a Asenti\, Christian Bourigault\, Sher wood Chen\, Christine De Smedt\, Ben Evans\, Luí\;s Miguel Fé\; lix\, Zeina Hanna\, Alice Heyward\, Becky Hilton\, Hé\;lè\;ne I ratchet\, Xavier Le Roy\, Neto Machado\, Sabine Macher\, Joã\;o dos S antos Martins\, Amaara Raheem\, Jan Ritsema\, Scarlet Yu
Production : Le Kwatt
Coproduction : K aldor Public Art Projects (Sydney) \; Carriageworks (Sydney) \; Centre Pomp idou (Paris) \; Festival d&rsquo\;Automne à\; Paris
Co ré\;alisation : Centre Pompidou (Paris) \; F estival d&rsquo\;Automne à\; Paris
Avec le soutien de l&rsquo\;Adami\, du Dancehouse Australia International Fund et de la Direct ion ré\;gionale des affaires culturelles d'Î\;le-de-France - Min istè\;re de la Culture et de la Communication
Remerciements &ag rave\; la Biennale de Venise &ndash\; Biennale College Danza 2015

Exposition pré\;senté\;e pour la premiè\;re fois du 1 9 au 22 novembre 2015 à\; Carriageworks / Kaldor Public Art Projects (Sydney)

\n
 \;
\n
\n

Organiser : DDC / Les Spectacles vivants\, Serge Laurent

\n
DTEND:20160918 DTSTAMP:20160825T151646 DTSTART:20160915 GEO:48.8613212;2.3534656 LOCATION:Centre Pompidou\,Place Georges Pompidou \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Temporary Title\, 2015 \, Xavier Le Roy UID:425966 END:VEVENT BEGIN:VEVENT DTEND:20160915T210000 DTSTAMP:20160825T151646 DTSTART:20160915T110000 GEO:48.8613212;2.3534656 LOCATION:Centre Pompidou\,Place Georges Pompidou \nParis\, 75004 SEQUENCE:0 SUMMARY:Temporary Title\, 2015 \, Xavier Le Roy UID:425967 END:VEVENT END:VCALENDAR