ArtSlant - Recently added http://www.artslant.com/par/Events/show en-us 40 Jerome Lagarrigue - Galerie Olivier Waltman - September 8th - September 22nd Thu, 27 Aug 2015 17:35:53 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Marco Maggi - Galerie Xippas - September 5th - October 3rd Thu, 27 Aug 2015 17:23:25 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Avi Mograbi - Galerie Gabrielle Maubrie - September 12th - September 12th <p style="text-align: justify;"><span>N&eacute; en 1956 en Isra&euml;l, Avi Mograbi est &agrave; la fois r&eacute;alisateur, acteur, directeur de la photographie, producteur et sc&eacute;nariste. Apr&egrave;s des &eacute;tudes de philosophie et d&rsquo;art, il s&rsquo;oriente vers le cin&eacute;ma documentaire et privil&eacute;gie dans ses films des sujets en relation directe avec la situation de son pays. Ses longs m&eacute;trages ont fait de lui un cin&eacute;aste engag&eacute;, particuli&egrave;rement critique envers le pouvoir isra&eacute;lien.</span></p> <p style="text-align: justify;"><span>Chaque fois, il s&rsquo;agit d&rsquo;un film &agrave; faire sur le moment et la situation, l&rsquo;occupation militaire et l&rsquo;intifada, la religion et la politique, la colonisation et les attentats. Mais avant tout, il s&rsquo;agit d&rsquo;Avi Mograbi lui-m&ecirc;me, des ses semblables et ses autres, de l&rsquo;humain et de l&rsquo;urgence de filmer. A partir de son &oelig;uvre documentaire, le cin&eacute;aste r&eacute;alise &eacute;galement des installations spatialis&eacute;es comme The Details que nous pr&eacute;sentons. Il s&rsquo;agit de la projection simultan&eacute;e de sc&egrave;nes, extraites de ses films, pour cr&eacute;er un espace non-lin&eacute;aire, chaotique et perturbant : une autre fa&ccedil;on de rendre compte d&rsquo;un point de vue artistique de la r&eacute;alit&eacute; de l&rsquo;occupation et de l&rsquo;oppression du peuple palestinien. Le spectateur est plong&eacute; au c&oelig;ur des &eacute;v&eacute;nements, voir submerg&eacute; par les images. Les vid&eacute;os explorent des th&egrave;mes comme les passages de la fronti&egrave;re entre les deux territoires, une s&eacute;rie de conversations t&eacute;l&eacute;phoniques entre Mograbi et un ami palestinien interdit de sortie, des images d&eacute;montrant la construction d&rsquo;un Isra&euml;l h&eacute;ro&iuml;que &agrave; l&rsquo;oppos&eacute; de la r&eacute;alit&eacute;, ou encore des soldats qui essayent d&rsquo;emp&ecirc;cher Avi Mograbi de filmer. 1<br /> </span></p> <p style="text-align: justify;"><span>Si la diffusion et la reconnaissance de son &oelig;uvre en France datent du d&eacute;but des ann&eacute;es 2000, voil&agrave; maintenant vingt ans d&rsquo;Avi Mograbi, via films et installations vid&eacute;os, s&rsquo;obstine &agrave; tendre un miroir dont elle ne veut pas &agrave; la soci&eacute;t&eacute; isra&eacute;lienne.<br /> Issu d&rsquo;une famille sioniste, Avi Mograbi rompt avec les positions familiales assez t&ocirc;t. I suit des &eacute;tudes d&rsquo;art &agrave; l&rsquo;&eacute;cole d&rsquo;art de Ramat Hasharon et de philosophie &agrave; l&rsquo;universit&eacute; de Huperlink. Quand il d&eacute;bute dans les m&eacute;tiers du cin&eacute;ma, il se retrouve notamment l&rsquo;assistant de Claude Lelouch et fait le chauffeur sur le film de Costa-Gavras.<br /> </span></p> <p style="text-align: justify;"><span>Pendant la guerre contre le Liban, il devient le porte-parole d&rsquo;un groupe de soldats qui refusent l&rsquo;incorporation. Cet &eacute;pisode lui fait aller quelques jours en prison.<br /> En 1989 il dirige le court m&eacute;trage D&eacute;portation, prim&eacute; au Festival du court m&eacute;trage de Cracovie. Il s&rsquo;oriente ensuite vers le documentaire, privil&eacute;giant des sujets en relation directe avec la situation de son pays. <br /> </span></p> <p style="text-align: justify;"><span>Il r&eacute;alise en 1997 son premier long m&eacute;trage, Comment j&rsquo;ai appris &agrave; surmonter ma peur et aimer Ariel Sharon un br&ucirc;lot tr&egrave;s critique d&rsquo;un faux-na&iuml;f contre la droite isra&eacute;lienne et l&rsquo;un de ses r&eacute;-repr&eacute;sentants les plus embl&eacute;matiques. Le film pose les bases d&rsquo;une &oelig;uvre tr&egrave;s engag&eacute;e entre fiction et r&eacute;alit&eacute;. Son troisi&egrave;me long m&eacute;trage Ao&ucirc;t (avant l&rsquo;explosion), au travers duquel il va &agrave; l&rsquo;encontre d&rsquo;un gouvernement isra&eacute;lien qui fait tout son possible pour que personne ne puisse t&eacute;moigner &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger de ce qui se passe dans les territoires occup&eacute;s. Le r&eacute;alisateur isra&eacute;lien essaie ainsi, malgr&eacute; les difficult&eacute;s et les pressions subies, de faire entendre un autre son de cloche et de traiter de l&rsquo;autocritique en Isra&euml;l.<br /> <br /> 1 Extrait du communiqu&eacute; de presse de la Maison des M&eacute;tallos</span></p> Thu, 27 Aug 2015 17:13:40 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Tatiana Wolska - Galerie Claudine Papillon - September 12th - October 31st <p style="text-align: justify;">Le travail de Tatiana Wolska proc&egrave;de de l&rsquo;&eacute;criture par it&eacute;ration, la main de l&rsquo;artiste assemble ou r&eacute;-agence les mat&eacute;riaux investis avec le plaisir d&rsquo;une r&eacute;p&eacute;tition qui cherche son motif.</p> <p style="text-align: justify;">Ses oeuvres pr&eacute;sentent l&rsquo;&eacute;cheveau d&rsquo;une composition aux gestes simples et pr&eacute;cis interrogeant librement le rapport de la production &agrave; l&rsquo;exposition. M&eacute;taphores intimes et frontales, ses oeuvres rappellent une tentative de rem&eacute;dier au sympt&ocirc;me de la modernit&eacute; qui a pu s&eacute;parer sujet et objet.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">L&rsquo;artiste sait troubler les fronti&egrave;res avec humour et po&eacute;sie par des oeuvres pr&eacute;sent&eacute;es comme "r&eacute;ceptacles de sculptures potentielles" ou &eacute;crins &agrave; quelques esp&egrave;ces d&rsquo;espaces. Ses processus de travail inventent un r&eacute;pertoire sans programme &agrave; l&rsquo;organisation &agrave; la fois &eacute;vidente et incongrue, intime et g&eacute;n&eacute;reuse. La posture de l&rsquo;artiste aborde l&rsquo;identit&eacute; par le multiple, l&rsquo;imaginaire par la fiction, et semble d&eacute;lib&eacute;r&eacute;ment &eacute;tirer le temps pour laisser r&eacute;v&eacute;ler ce que l&rsquo;oeuvre fait.</p> <p style="text-align: justify;">Tatiana ne dessine pas quelque chose, elle dessine et sans doute proc&egrave;de-elle de la sculpture comme du dessin. Elle &eacute;prouve un geste, en &eacute;tire les d&eacute;rives pour laisser les r&eacute;surgences inventer des mondes.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">L&rsquo;&oelig;uvre de Tatiana &agrave; cet &eacute;gard a &eacute;galement trait au baroque par des figures organiques r&eacute;currentes qui mod&egrave;lent la surface ou l&rsquo;espace. Artiste en "homo faber", on peut certainement promettre, pour reprendre Merleau-Ponty que &laquo;&nbsp;si (ses) cr&eacute;ations ne sont pas un acquis, c&rsquo;est aussi qu&rsquo;elles ont presque toute leur vie devant elles.&nbsp;&raquo;</p> <p style="text-align: justify;">Marina Pirot, juin 2015</p> <p style="text-align: justify;"><ins>&nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;</ins></p> <p style="text-align: justify;">Tatiana Wolska &ndash; N&eacute;e en 1977 &agrave; Zawiercie, Pologne. Vit et travaille &agrave; Nice. Elle sort dipl&ocirc;m&eacute;e de la Villa Arson en 2007, et int&egrave;gre peu de temps apr&egrave;s le groupe d&rsquo;artistes ni&ccedil;ois "La station".</p> <p style="text-align: justify;">D&egrave;s 2011, elle expose aux c&ocirc;t&eacute;s de Claude Viallat et Bernard Pag&egrave;s &agrave; la galerie Catherine Issert &agrave; Saint-Paul de Vence.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Laur&eacute;ate du grand prix du Salon de Montrouge en 2014, elle participe au programme Les Modules-Fondation Pierre Berg&eacute;- Yves saint Laurent au Palais de Tokyo la m&ecirc;me ann&eacute;e.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">En 2015, elle travaille &agrave; la Maison Saint-Sauveur, lieu de r&eacute;sidence &agrave; Rocheservi&egrave;re, puis pr&eacute;sente ses pi&egrave;ces lors d&rsquo;une exposition collective &agrave; La Station &agrave; Nice.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;">Depuis avril, elle investit de nouveau le hall du Palais de Tokyo avec <em>Principe d&rsquo;incertitude</em>, une installation monumentale, r&eacute;alis&eacute;e sp&eacute;cialement pour cet espace.&nbsp;</p> <p style="text-align: justify;"><em>Mutacje</em> est sa premi&egrave;re exposition personnelle &agrave; la galerie Claudine Papillon.</p> Thu, 27 Aug 2015 17:09:40 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Alexandra Mas - Galerie Art et Miss - August 28th - September 20th <p style="text-align: justify;"><br style="text-align: justify;" /> "Pr&eacute;con&ccedil;u" de l'artiste Alexandra Mas.<br /> exposition du 28 août au 20 septembre 2015.<br /> Le 10 septembre, un cocktail sera organisé en la présence de l&rsquo;artiste.</p> <p style="text-align: justify;">Communiqué de presse pour l&rsquo;exposition &laquo; Préconçu &raquo; de l&rsquo;artiste peintre Alexandra Mas en association avec le dernier numéro sorti à Cannes du magazine Red Collector dédié à Romy Schneider fondé par Luigi Di Donna.</p> <p style="text-align: justify;">&laquo; Nul ne peut te faire du mal si tu ne le veux pas. Car tu subiras un dommage quand tu jugeras que tu subis un dommage &raquo;, Épictète.</p> <p style="text-align: justify;">Un regard qui fixe comme une arme pointée. Un regard aigu, douloureux comme un dard. Scrutateur. Ironique. Troublant. Ou lourd de la gêne qu&rsquo;il charrie. Opaque, son iris brouillée par ses préjugés, ses jugements hâtifs. Un voile de fausses certitudes aussi solides qu&rsquo;un bouclier de bêtises se dressant face à la vérité pure, à la vérité intrinsèque de chaque femme. Un peu d&rsquo;ouverture d&rsquo;esprit, d&rsquo;empathie, de générosité et ce voile se déchire, ce bouclier se brise en mille morceaux sur le champ de bataille de la beauté vraie; l&rsquo;unique, la seule qui existe et que chacune d&rsquo;entre nous a un jour ou l&rsquo;autre dû défendre pour la laver des salissures des préconçus.<br /> Derrière les contours d&rsquo;un visage, ses traits fins, carrés, anguleux, pleins, noirs, blancs, métisses, peu importe en fait leurs aspects, derrière ce que l&rsquo;on croit voir trop vite, derrière le ressenti qu&rsquo;il en ressort, se cache bien à l&rsquo;abri, notre véritable beauté, façonnée par notre personnalité, notre caractère, notre parcours, qui parfois, si ce n&rsquo;est souvent, ne reflète pas le calme ou la sophistication apparents. Sous un teint lisse et frais combien de larmes ont tracé leurs invisibles sillons, quel tempérament ardent bouillonne quand rien ne semble perturber cette parfaite vision? On parle de la beauté intérieure comme étant la seule valable, celle qui reflète l&rsquo;âme. Mais c&rsquo;est surtout celle extérieure qui compte, quintessence de la féminité et de son expression esthétique, qui fait de chaque femme un être unique, rare et précieux quand enfin, l&rsquo;absence de préjugés, de préconçus la sublime. C&rsquo;est cette beauté là qui est la plus difficile à montrer, à imposer et à défendre dans notre monde si étriqué qui évolue sous le joug quasi permanent du faux regard qui juge.</p> <p style="text-align: justify;">Une artiste peintre qui est le symbole même de cette beauté trop vite jugée derrière laquelle on se réfugie pour ne pas voir sa véritable personnalité, Alexandra Mas en a fait son cheval de bataille. Sublime guerrière des temps modernes qui n&rsquo;a pour armes que son immense talent, sa vision exacerbée d&rsquo;une rare acuité sur la vie et les femmes, son intelligence et un sacré tempérament trempé dans la peinture, une sophistication troublante de sincérité et de naturelle, intrinsèquement liés à son moi profond : &laquo; Préconçu est un ensemble de douze &oelig;uvres pictographiques<br /> (photo-peinture à l'huile-installations pour certaines) dont la réalisation a duré quatre ans, du début du projet à la finalisation. Cette série de photos illustre également les moments les plus mémorables de mes rencontres, ces regards<br /> d&rsquo;hommes et de femmes posés sur moi à différentes époques de ma vie (de l'enfant à l'âge adulte) qui m'ont marqué suffisamment pour rester gravé dans ma mémoire émotionnelle. De plus, parce que je ne voulais pas d&rsquo;une exposition nombriliste, presque cinquante femmes ont partagé leur histoire et m&rsquo;ont aidé à sélectionner ces photos. Certaines ont également accepté de participer avec leurs portraits dans une &oelig;uvre de vocation anthropologique. &raquo; Alexandra Mas</p> <p style="text-align: justify;">Le photographe de mode et éditeur Luigi Di Donna, fondateur de Red Collector ne pouvait rester indifférent à la démarche artistique aussi audacieuse, novatrice, puissante et militante d&rsquo;Alexandra Mas, lui qui se bat pour montrer à travers son magazine dédié à une icône du cinéma, les mille facettes de sa beauté, de sa personnalité laissant pour cela carte blanche à sa fidèle équipe de photographes et de journalistes. Le dernier est dédié à une actrice rare, charismatique, troublante et sincère qui a souffert de préjugés, de préconçus : derrière sa beauté insolemment magnétique et parfaite ne pouvait s&rsquo;abriter qu&rsquo;une personnalité lisse, voire superficielle. Romy Schneider était tout le contraire : passionnée, volontaire, courageuse, sensible, à fleur de peau et d&rsquo;âme, faite pour le bonheur, elle qui connut pourtant tant de drames, elle a irradié la pellicule et donné à chacun de ses personnages une dimension humaine à couper le souffle.<br /> Comme le souligne Alexandra Mas : &laquo; l&rsquo;exposition Préconçu milite pour la liberté d&rsquo;être et celle d&rsquo;être vues telles que nous sommes. C&rsquo;est un signal d&rsquo;alarme, un cri de désespoir face à la tendance de notre société à nous réduire à une étiquette qui le plus souvent est à des milliers d&rsquo;années de notre vrai moi-intérieur. Je n&rsquo;ai pas de mots pour exprimer la douleur que j&rsquo;ai vécu ou que l&rsquo;on a partagé avec moi. C&rsquo;est un sujet tabou derrière lequel se cache beaucoup de souffrance &raquo;.</p> <p style="text-align: justify;">C&rsquo;est au sein de la Galerie Art&rsquo;et Miss que se tiendra cette exposition du 28 août au 20 septembre 2015.<br /> Le 10 septembre, un cocktail sera organisé en la présence de l&rsquo;artiste, de Luigi Di Donna et de Dominique Rémond, la galériste qui a immédiatement perçu l&rsquo;extraordinaire message aussi artistique que militant d&rsquo;Alexandra Mas. Votre regard va changer et pour le meilleur...!<br /> Séverine Hartenstein, Rédactrice en Chef du Red Collector</p> Thu, 27 Aug 2015 17:00:05 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Wilfrid Almendra, Julian Charrière, Nick Devereux, Cyprien Gaillard, Adrien Missika, Claire Tabouret - Bugada & Cargnel - September 17th - October 31st Thu, 27 Aug 2015 16:36:37 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Kumiko Okamoto-Paulisch - Association Culturelle Franco-Japonaise de Tenri - September 15th - September 26th <p style="text-align: justify;">L'univers de mes couleurs et l&rsquo;interpr&eacute;tation que je fais des choses se fondent sur l&rsquo;harmonie provenant de la simplicit&eacute; traditionnelle japonaise et du surr&eacute;alisme europ&eacute;en.</p> <p style="text-align: justify;">Je serais heureuse de constater que mes &eacute;motions et ma vision des &ecirc;tres et du monde qui m&rsquo;entoure puissent directement toucher la sensibilit&eacute; des personnes qui admirent mes tableaux, nous faisant partager une sorte d&rsquo;exaltation commune.</p> Thu, 27 Aug 2015 16:34:46 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Takeko Sugimoto - Association Culturelle Franco-Japonaise de Tenri - September 8th - September 12th <p style="text-align: justify;">Parmi les diff&eacute;rents modes d'expression figurative pr&eacute;sents dans l'art contemporain de nos jours, j'ai choisi l&rsquo;argile comme mat&eacute;riau pour repr&eacute;senter le monde.</p> <p style="text-align: justify;">En conservant sa texture et ses caract&eacute;ristiques propres, tout en &eacute;vitant autant que possible de la manipuler avec les mains, je m'efforce de cr&eacute;er des formes simples et primitives.</p> <p style="text-align: justify;">Mon souhait est de pouvoir transmettre mes &oelig;uvres n&eacute;es de mes exp&eacute;riences pass&eacute;es et de mon ouverture sur le monde.</p> Thu, 27 Aug 2015 16:28:48 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Rodolphe Hammadi - Musée de la Chasse et de la Nature - September 15th - February 14th, 2016 <p>Exhibition in two places :</p> <p>Institut du monde arabe - from September 19th 2015 to January 10th 2016.</p> <p>Mus&eacute;e de la chasse et de la nature - from September 15th 2015 to February 14th 2016.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Racha Rizk in concert at Institut du monde arabe, September 19th 2015 at 6pm.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Contact : Doroth&eacute;e ALLANEAU info@sponte.fr +33 (0)6 89 24 06 09 www.sponte.fr</p> Thu, 27 Aug 2015 12:48:46 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list - Institut du Monde Arabe - September 19th - January 10th, 2016 <p>Exhibition in two places :&nbsp;</p> <p>Institut du monde arabe - from September 19th 2015 to January 10th 2016.</p> <p>Mus&eacute;e de la chasse et de la nature - from September 15th 2015 to February 14th 2016.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Racha Rizk in concert at Institut du monde arabe, September 19th 2015 at 6pm.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Contact : Doroth&eacute;e ALLANEAU info@sponte.fr +33 (0)6 89 24 06 09 www.sponte.fr</p> Thu, 27 Aug 2015 12:50:53 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list Rodolphe Hammadi - Institut du Monde Arabe - September 19th - January 10th, 2016 <p>Exhibition in two places :&nbsp;</p> <p>Institut du monde arabe - from September 19th 2015 to January 10th 2016.</p> <p>Mus&eacute;e de la chasse et de la nature - from September 15th 2015 to February 14th 2016.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Contact : Doroth&eacute;e ALLANEAU info@sponte.fr +33 (0)6 89 24 06 09 www.sponte.fr</p> Thu, 27 Aug 2015 12:40:06 +0000 http://www.artslant.com/par/Events/list http://www.artslant.com/par/Events/list