Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Brussels

Aliceday

Exhibition Detail
Au noir
Dageraadstraat 60 rue de l'Aurore
B-1000 Brussels
Belgium


September 3rd, 2012 - October 27th, 2012
Opening: 
September 7th, 2012 4:00 PM - 9:00 PM
 
Dentelles Katagami 1, Stéphane CalaisStéphane Calais, Dentelles Katagami 1,
2012, serigraphy, ink on felt, 127 x 180 cm
© Courtesy of the Artist and Aliceday
> QUICK FACTS
WEBSITE:  
http://www.aliceday.be
NEIGHBORHOOD:  
Center - Downtown
EMAIL:  
bernard@aliceday.be
PHONE:  
+32 2 646 31 53
OPEN HOURS:  
TEMPORARY OFFICE. By appointment only
TAGS:  
serigraph
> DESCRIPTION

L'artiste français Stéphane Calais présente à la galerie aliceday une nouvelle exposition solo intitulée Au Noir.

Stéphane Calais s'est imposé sur la scène de l'art contemporain depuis une vingtaine d'années. Il développe une œuvre polymorphe, créant dessins, installations, objets ou peintures. Il s’est également investi dans des projets liés au design, au paysagisme et à la bande dessinée. En naviguant entre ces différents médiums, il questionne les notions de transmission à travers des thèmes comme la rupture, l'histoire, le destin ou encore le sens de l'existence.

Pour l’exposition Au Noir, deux nouvelles séries de peintures sont présentées dans les deux espaces de la galerie. Dans la vitrine et le couloir se trouve un ensemble de peintures très colorées et vives inspirées d’hortensias et de fleurs de solanum. Les fleurs sont un sujet plus que récurrent chez l'artiste, il y voit comme un minimum culturel, un sujet purement décoratif. Les fleurs le fascinent car elles se doivent d'être codées au mieux, c'est à dire plus au moins ressemblantes afin que l’inutilité du sujet n'apparaisse que plus clairement. La composition est également de la partie : c’est là que Stéphane Calais s'en donne à coeur joie.

Dans l’espace principal, la seconde série des peintures est en noir et blanc et niveau de gris. Cette série abstraite est en résonance avec les lignes du mural qui émerge du fond du mur. Sorte d'écriture automatique, elle semble continuer les formes défaites de l'expressionnisme ou en tout cas les rejouer à la manière d’une peinture de « science fiction ».
Face au mur des peintures, douze grandes sérigraphies sur feutre investissent l’espace. Les motifs sérigraphiés sur feutre sont réalisés à partir d’esquisses de dentelles. Sous presque tous les motifs, on retrouve une grille fine qui évoque les grilles des katagami (pochoirs japonais utilisés pour imprimer le tissu, des kimonos des femmes). On voit donc que les deux "motifs”, dentelles et katagami rentrent en résonance avec la technique propre à la sérigraphie. Le décoratif est en accord avec la technique qui le voit naître. Comme une tapisserie ou une grande couverture amérindienne ou un rya finlandais, le décor se fond dans l’objet utilitaire issu de cultures spécifiques.

Autour des deux séries de peintures se trouve un ensemble de peintures murales : depuis 1994 cette technique est chère à Stéphane Calais. Ici l'artiste a choisi deux grands motifs de grilles qui viennent encadrer ou enserrer, comme un filet pourrait le faire, les peintures accrochées aux murs. Si la première série de peintures florales est entourée de lignes jaunes claires, la série des peintures abstraites est quant à elle cernée de noir, faisant ainsi écho aux grilles de katagami. Ces grandes peintures murales se placent au niveau de l'architecture mais tout en laissant entendre que tout ici est pris dans les grandes lignes d'une oeuvre en constante évolution, en vie en somme...
 


Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.