STREET now open! Chicago | Los Angeles | Miami | New York | San Francisco | Santa Fe
Amsterdam | Berlin | Brussels | London | Paris | São Paulo | Toronto | China | India | Worldwide
 
Brussels
Nathalie Dujmovic artiste peintre " BIG BANG " par Méredith Eteherington Smith

Les contraintes…

Dujmovic réagit aux formes, à la couleur et à la musique, dont l'alliance est riche de possibilités infinies. Cette harmonie en perpétuel mouvement, véritable élixir de vie, s'accorde aux élans de son cœur. Le savoir et la vérité ne sauraient être dans les exercices aussi contraignants et insensés que ceux qu'on lui impose.

En marge de la norme, une croyance tenace voulant que les artistes évoluent dans un univers irréel, pour correspondre aux exigences d'une société pour laquelle les arts représentent un choix de carrière hasardeux, Nathalie, comme un papillon aux ailes atrophiées, cherche au sol une autre voie d'expression. Elle se dirige sans grande conviction vers l'infographie et déchante rapidement. La synthèse d'images passe obligatoirement par les mathématiques et les algorithmes incontournables sont aussi abstraits pour elle que l'algèbre.

Son périple au cœur de la création démarre sans cours de dessins et de graphisme, mais prend véritablement son envol dans des ateliers de créativité, où les paradoxes technique et inventivité, tradition et liberté ne sont pas opposés. Nathalia comprend que sans technique, la créativité demeure l'illusion d'une possibilité qui rencontre tôt ou tard ses limites.

Sur le chemin de l'autonomie

Principalement autodidacte, persévérante et constante dans l'exploration de son médium, l'acrylique, dans un modus vivendi entre l'eau et l'alcool, et de techniques mixtes, elle fait ses gammes pendant dix ans. Les symposiums, expositions solos et de groupe lui donnent l'occasion de soumettre son travail au regard extérieur. Ses toiles très contemporaines trouvent aisément preneur, mais elle demeure insatisfaite, consciente qu'elle n'a pas encore réussi à effacer les influences extérieures pour libérer un espace qui serait entièrement le sien. Distinguer le vrai du faux dans un monde d'apparences n'est pas évident, mais savoir reconnaître ce qui vient de soi et ce qui vient d'ailleurs l'est encore moins. DujmovicNathalie ne cherche pas à être unique, originale ou différente, mais à savoir qui elle est. Le regard détaché et sans complaisance qu'elle porte sur sa production traque les illusions. « Une illusion de moins, c'est une vérité en plus » (Alexandre Dumas, fils). Cette démarche introspective à la recherche de son être et de ses essences obéit à une quête d'authenticité, de sens et de transparence, dans tous les rapports, à soi et aux autres, à travers ses ombres et ses lumières.

La reconstruction de soi, par le dépouillement des influences, et la libération de son univers intérieur au cours de cette décennie la propulseront hors des limites imposées sur le chemin de l'autonomie. C'est ainsi que s'opère une rupture dans sa production, la continuité étant impensable. On se saurait parler d'évolution, mais de renaissance ou de mutation de son approche picturale et plastique. Dujmovic Nathalie a su épurer, tout en maximisant la force expressive de ses compositions, en privilégiant son intuition. Son sens de l'équilibre, le réel sublimé et la vérité demeurant des références incontournables, ses toiles représentent des surfaces figurées de quêtes intérieures où l'allégorie domine. Le propos sur fond de réalisme, précis et dépouillé, est fertile pour la réflexion, le questionnement, l'intensité émotive ou la  perspicacité psychologique et l'extraction de sens.

Nathalie privilégie les contrastes ou l'inévitable instabilité, la sienne, la nôtre, entre les polarités du rêve, des désillusions ou de la résignation, tempérés par cette soif universelle de pactiser avec la lumière. L'art est en prise directe avec la réalité vécue de l'intérieur, ce qui nous éloigne du rapport distancié au motif, ou si intimement lié à la dynamique sociale, dans ses tabous, ses exclusions ou encore ses technologies et leurs effets pervers, qu'il attire l'attention sur les conséquences déshumanisantes d'une exploitation illimitée basée sur la logique implacable du profit.

La liberté assumée et inspirée

Nathalie ne défie pas la matière, mais questionne ce qui emprisonne l'être, selon ses perceptions, l'extérieur n'étant toujours que le reflet de sa propre intériorité. Ses toiles témoignent en alternance de l'attachement et du détachement, de contrastes universels, cette dualité étant en tout et en soi.

Couche sur couche, sur un fond sans intention, mais d'une intensité prometteuse, la représentation prend forme, se précise, mais n'est jamais le but, puisque l'émotion ou le sentiment prédomine. Cette fusion des espaces extérieur et intérieur transfigurent le réel, ce qui donne à sa production son sens, son élan et sa pureté originelle.

L'expression picturale est invariablement soutenue par la musique, carburant essentiel à la création; Dujmovic, éclectique, accorde ses choix musicaux à ses états d'âme. Seule dans sa bulle, avec sa musique et ses couleurs, elle octroie à l'imagination et à la projection de son intériorité toute leur légitimité.

Son œuvre, comme un appel intérieur, attire le regard et capte sa propre conscience des liens intangibles, mais réels, qui se tissent entre les êtres en apparence séparés. Ce n'est souvent que dans l'intensité des rapports de force que l'on traverse le seuil de ses propres perceptions pour élargir sa conscience à celles des autres. L'une ou l'autre de ses œuvres étant un miroir tendu dans lequel on reconnaît une partie de soi, N .D établit un contact intime avec les facettes de l'âme universelle. En jouant sur la transparence à tous les niveaux, Nathalie Dujmovic a trouvé sa voie personnelle et sa signature.

Méredith Etherington Smith attachée de presse ubu 2012 CN

 

      Série " BIG BANG " 2012 by Nathalie Dujmovic

Posted by nathalie dujmovic on 6/25/12 | tags: NATHALIE DUJMOVIC performance dujmovic mixed-media big bang







Copyright © 2006-2013 by ArtSlant, Inc. All images and content remain the © of their rightful owners.